Résiliez-moi!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Bergeon

Catherine Cerezuela, de Magog, est restée quelque peu interloquée devant cette nouvelle d'un média montréalais racontant l'histoire d'un partisan des Bruins qui avait promis de porter un chandail de P. K. Subban si son message était republié plus de 1000 fois.

Elle se demande surtout comment on fait pour « se résilier »... et si ça fait mal.

Évidemment, c'est le verbe « se résigner » qu'il aurait fallu utiliser ici, c'est-à-dire « admettre, se soumettre , se plier à quelque chose », et non « résilier », qui veut dire « mettre fin à un contrat ».

Le plus drôle, c'est que je me souviens très bien d'avoir corrigé une confusion similaire par le passé entre les verbes « consigner » et « concilier ». Comme si certaines personnes avaient un léger problème auditif entre ces deux terminaisons de mots. La personne avait écrit qu'elle « conciliait » ses observations dans un cahier.

Alors on n'oublie pas de bien se laver les oreilles, tout le monde!

 

Ne manquez pas la chronique Séance d'orthographe désormais publiée tous les samedis dans La Tribune.

Vous avez croqué des perles de toutes sortes? Vous pouvez nous les faire parvenir à l'adresse suivante : steve.bergeron@latribune.qc.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer