• La Tribune 
  • > Ça prend beaucoup de pois chiches pour écrire ça! 

Ça prend beaucoup de pois chiches pour écrire ça!

C'est une « éneaurme » perle de traduction qui circule amplement sur la toile... (Photo fournie)

Agrandir

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

C'est une « éneaurme » perle de traduction qui circule amplement sur la toile et elle a suffisamment fait rire Éric Cormier et Annie Gallichand pour qu'ils nous l'envoient. Les amateurs de cuisine indienne sont peut-être déjà tombés à l'épicerie sur ce paquet de « chick peas balls ». Autrement dit, des « pois chiches... couilles ».

En fait, on se demande ce que le mot « balls » vient faire là. Des pois chiches sont des pois chiches. Inutile de nous informer qu'ils sont en forme de boule. À moins que la compagnie cherche à faire une distinction avec la pâte de pois chiches...

Au moins, la gaffe n'a pas été poussée jusqu'à nous proposer des « pois poulettes »...

Remarquez que ce serait une belle façon de rendre moins choquantes des expressions populaires. On pourrait désormais dire que «  ça prend beaucoup de pois chiches pour faire ça » ou que quelqu'un « a manqué de pois chiches » dans telle situation... Mais pas sûr que tout le monde comprendrait.

  

Ne manquez pas la chronique Séance d'orthographe désormais publiée tous les samedis dans La Tribune.

Vous avez croqué des perles de toutes sortes? Vous pouvez nous les faire parvenir à l'adresse suivante : steve.bergeron@latribune.qc.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer