Le bonheur est aux fourneaux

Dominic Tremblay... (Imacom, Frédéric Côté)

Agrandir

Dominic Tremblay

Imacom, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) À 13 ans, Dominic Tremblay est engagé comme plongeur au Petit Prince, un restaurant de Coaticook appartenant à Luc Rodrigue. « J'étais vraiment pourri pour laver la vaisselle alors après six mois, Luc est venu me voir pour me dire que ça ne fonctionnait pas et qu'il devait me congédier.

C'est à ce moment-là que je lui ai demandé de m'essayer dans la cuisine au lieu de me mettre à la porte. Je suis dans une cuisine depuis ce temps-là, c'est-à-dire depuis près de 30 ans », se souvient le chef. Sur plusieurs plans, M. Rodrigue a été un modèle inspirant pour Dominic Tremblay. « Je l'ai vu travailler plus de 70 heures par semaine avec le sourire aux lèvres. Il a encore la passion aujourd'hui. Aussi, je tripe beaucoup sur l'esprit de gang qui règne dans un resto et je crois que ça vient du Petit Prince », souligne-t-il en se remémorant les nombreuses fois où sa gang et lui ont refait le monde après une longue soirée d'ouvrage.

À la base, Dominic Tremblay voulait être policier. Il s'inscrit au cégep, mais change d'idée après trois semaines. « Je ne me forçais pas à l'école. J'ai arrêté le cégep, car j'étais tanné de jouer aux cartes, lance-t-il en riant. C'est à ce moment que je me suis inscrit en cuisine. »

Lors de son cours en cuisine d'établissement, il fait une rencontre marquante, celle de Maryse Carrier, sa complice depuis 1992.

« Je travaille avec Maryse et ça va aussi bien personnellement que professionnellement. Parfois on me demande comment je fais pour travailler avec ma blonde. Je réponds toujours que c'est l'inverse : je ne sais pas comment je ferais pour ne pas travailler avec elle. Elle est une machine. C'est elle qui tient tout cela debout», confie Dominic Tremblay ajoutant que le fait que leurs deux enfants mettent de plus en plus souvent la main à la pâte le rend très fier.

Après avoir obtenu son diplôme, Dominic Tremblay travaille dans une douzaine de restaurants un peu partout au Québec avant d'acheter, toujours avec Maryse, le Café Massawipi, à North Hatley. « L'objectif était de devenir une référence au Québec et je crois qu'on a réussi », explique le chef de l'établissement 5 étoiles.

Au fil des ans, la réputation de l'établissement a attiré des clients célèbres. Pierce Brosnan, Donald Sutherland, Rémy Girard, Denis Bouchard, Jean Charest et Jacques Chirac ont notamment goûté les saveurs du chef. Et puis, tant qu'à être dans le glamour, rappelons qu'une création de Dominic Tremblay devrait être reproduite par le célèbre chef Wolfgang Puck lors des Oscars 2016. Le couple ouvre le Bistro DT à Coaticook en 2011. En 2013, un Bistro DT voit le jour dans l'arrondissement de Rock Forest. Finalement, le restaurant de Coaticook ferme ses portes en 2014 pour différents motifs. Difficulté à recruter du personnel, manque de clientèle. « À la retraite, j'aimerais mieux dire que j'ai essayé et que ça n'a pas marché que de dire que j'ai rien fait », déclare le chef qui ajuste son modèle d'affaires à la demande du marché. Pour cette raison, la salle à manger du Café Massawipi est désormais ouverte uniquement de mai à septembre et le restaurant offre son service de traiteur le reste de l'année. Aujourd'hui, le chiffre d'affaires combiné des deux restaurants atteint 1,3 M$ et il est en forte hausse. Environ 15 pour cent sont générés par les ventes en salle à manger alors que 85 pour cent proviennent du service de traiteur offert sur tout le territoire du Québec. Des projets d'expansion sont aussi dans l'air.

« Professionnellement, je sais juste faire ça, de la cuisine. Et je suis heureux de le faire avec ma blonde. C'est un mode de vie. C'est une belle histoire. C'est la nôtre », résume le chef.

Né le 13 juin 1974 à Coaticook;

En couple avec Maryse Carrier depuis 1993et père de Gabrielle, 12 ans, et Félix, 12 ans;

Détenteur d'un diplôme d'études professionnelles en Cuisine d'établissement; Copropriétaire et chef du Café Massawipi, restaurant _ étoiles, depuis 1998;

Cofondateur et chef du Bistro DT depuis 2013;

Auteur du livre de recettes Je cuisine à la manière Dominic Tremblay, paru en 2005;

Chef invité à Ça va chauffer en 2010 ;

Son porc à la jamaïcaine sera servi lors des Oscars 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer