• La Tribune 
  • > Les applications préférées de vos journalistes 

Les applications préférées de vos journalistes

Une tablette ou un téléphone intelligent sans applications,... (Frédéric Côté, Archives La Tribune)

Agrandir

Une tablette ou un téléphone intelligent sans applications, c'est comme un vélo sans pédales ou des patins pas de lame.

Frédéric Côté, Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Une tablette ou un téléphone intelligent sans applications, c'est comme un vélo sans pédales ou des patins pas de lame : c'est le fun, mais c'est pas si tant le fun. Peut-être même un peu plate. C'est notre avis du moins. Aussi a-t-on demandé à quelques-uns de vos journalistes de La Tribune préférés de vous partager leur icône incontournable sur écran numérique.

SAQ

J'ai maintenant un sommelier à portée de main. Si la possibilité de trouver les accords mets-vin est très intéressante, la fonctionnalité du prix du vin s'avère fort utile. Une simple recherche par code-barre m'évite de boire un vin trop dispendieux un mercredi soir de spaghetti ou de brûler un vin offert en cadeau, alors que je n'aurais peut-être pas dû le déboucher. La disponibilité par succursale d'un vin particulier permet aussi d'éviter les détours inutiles à la SAQ. Bien que les détours y soient rarement inutiles... une alternative est toujours à portée de main ou de clic.

- René-Charles Quirion

Houzz

J'aime cette conviviale application pour les bonnes idées d'aménagement que j'y trouve, idées qui sont réparties par thèmes et déclinées en photos.

J'y reviens régulièrement pour la mine d'inspiration, la déco créative, l'inventivité des décors, les trouvailles d'architecture. J'y reviens aussi probablement parce que les belles maisons bien rangées me font un peu oublier le désordre qui règne périodiquement dans la mienne!

- Karine Tremblay

Slacker Radio

Ma tablette branchée sur Slacker Radio et mon mini haut-parleur Bose forment un duo musical du tonnerre, adaptable à toutes les circonstances et facile à transporter d'une pièce à l'autre dans la maison, sur le patio ou même lors de voyages.

- Luc Larochelle

La Presse +

Il y a longtemps que je souhaitais que notre journal lance une application pour tablette, surtout depuis le lancement de La Presse plus de notre ancien grand frère de Montréal. Pour moi, c'est un peu passer de la télé noir et blanc à la télé haute définition. C'est par une application qu'un quotidien peut exploiter toutes les possibilités et la richesse d'une grosse nouvelle : texte, photo vidéo, archives, etc.

- Claude Plante

Zweet

Zweet est une application qui permet d'économiser sur les frais d'épicerie. Pas besoin d'avoir la carte de membre de 15 supermarchés pour profiter des rabais. Chaque semaine, elle propose des économies sur des produits frais ou de marques vedettes. Il suffit de photographier sa facture pour accumuler les rabais. Quand on atteint 20 $, on reçoit un chèque par la poste.

- Jonathan Custeau

Voyage

Vous avez l'habitude de réserver vos billets d'avion en ligne? Prenez la peine d'effectuer vos recherches directement dans les applications des comparateurs de vols. Certaines offrent des rabais de quelques dizaines de dollars par billet si la réservation s'effectue en version mobile. Skyscanner, Momondo et CheapOair n'en sont que quelques exemples.

- Jonathan Custeau version bourlingueur

ICI Tou.tv

On est habitué d'avoir tout, tout de suite : l'information comme... les émissions de télévision. (Courte mise en contexte nécessaire : je n'ai pas d'enregistreur numérique, je ne suis pas encore arrivée au 21e siècle en matière de télé... question entre autres de priorité.) Je manque Broachurch parce que je partageais un souper entre amis? Si je le veux tout de suite, là, maintenant, je me tourne vers ICI Tou.tv.

- Isabelle Pion

La Fabrique culturelle

J'aime la culture de la littérature à l'architecture en passant par plein de petits bouts de théâtre, de musique, de cinéma et j'en passe. J'aime particulièrement ce qui se fait au Québec, la créativité de nos artistes, qu'ils soient installés sur le plateau ou dans le fin fond des régions. Et j'aime qu'on m'en parle, intelligemment, qu'on leur laisse la parole, qu'on nous ouvre les portes de leur univers, d'un simple contact digital sur mon écran. Une fois le contact établi via l'univers numérique, il ne reste plus qu'à aller à leur rencontre dans la vraie vraie vie.

- Sonia Bolduc

Un indésirable sous la couverte?

Si à une certaine époque l'irruption des téléviseurs dans les chambres à coucher avait causé quelques heurts chez les couples une fois sous la couverte, la tablette, encore plus mobile et accessible, n'est pas toujours la bienvenue elle non plus.

Sexologue en Estrie, Vanessa Forgues explique que l'utilisation des technologies mobiles dans la chambre à coucher est « clairement à la base de plusieurs conflits ».

« Certains demeurent sur leur tablette jusqu'à l'épuisement au moment de se coucher, ce qui fait en sorte que la place pour l'intimité est réduite, note-t-elle. L'instant avant de se mettre au lit est considéré comme un moment privilégié où le couple peut partager sur la journée ou sur leurs désirs. Si l'un ou l'autre est sur son appareil, ça devient difficile de susciter l'intimité. »

Intrusifs

La tablette et le téléphone sont d'autant plus intrusifs que nombre de personnes les utilisent comme réveil-matin, de sorte que leur appareil est constamment à portée de main.

« Chez les couples plus jeunes, c'est plus fréquent », ajoute la sexologue.

Mais la tablette peut aussi avoir ses bénéfices pour le couple.

« Ça peut être positif dans la mesure où ils font une activité ensemble, comme regarder un film, indique-t-elle. Si on pousse la réflexion plus loin, pour écouter un film sur une tablette, il faut quand même être plus près, ce qui favorise l'intimité. »

Que vous soyez collé à votre appareil ou un consommateur occasionnel, l'important demeure la communication dans le couple, rappelle Mme Forgues. « Certains de mes clients se sont imposé des limites avec ces appareils. Après une certaine heure, par exemple, leur utilisation devient interdite. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer