• La Tribune 
  • > Honolulu : la capitale tropicale 

Honolulu : la capitale tropicale

À voir en se promenant au centre-ville d'Honolulu :... (La Tribune, Camille Dauphinais-Pelletier)

Agrandir

À voir en se promenant au centre-ville d'Honolulu : le palais Iolani, qui a abrité les derniers membres de la dynastie royale hawaïenne avant que celle-ci soit renversée en 1893.

La Tribune, Camille Dauphinais-Pelletier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Honolulu) Même si la nature luxuriante des îles hawaïennes donne envie de passer l'ensemble de son séjour à l'explorer, il ne faut pas oublier de consacrer un peu de temps de son voyage à la capitale de l'État, Honolulu.

Comme la plupart des vols internationaux y arrivent, il est aisé de réserver quelques jours au début ou à la fin de son expédition pour visiter la plus grande ville de l'archipel.

À voir en se promenant au centre-ville : le palais Iolani, qui a abrité les derniers membres de la dynastie royale hawaïenne avant que celle-ci soit renversée en 1893. Des vestiges de ce passé monarchique feront d'ailleurs souvent surface lors de votre visite; après tout, il faut se rappeler qu'il n'est pas si lointain.

À noter au passage : Hawaï est le seul État américain qui ait un jour férié en l'honneur d'un monarque, le roi Kamehameha I (dont vous entendrez à coup sûr parler lors de votre séjour). Disons qu'on sent que la perspective par rapport à la monarchie n'est pas la même sur cette île (annexée de force par les États-Unis) que celle qu'on retrouve chez les Américains «continentaux», descendants des Treize colonies, qui ont fait la guerre d'indépendance pour se libérer du royaume de Grande-Bretagne. Une situation ironique fort intéressante à observer lorsqu'on la garde en tête tout au long du périple.

Du côté des observations plus tangibles, pour avoir un superbe panorama sur Honolulu, on peut monter et redescendre à pied le cratère Diamond Head Monument, une belle balade qui dure environ deux heures en prenant bien son temps et plein de selfies. Une base militaire avait été installée dans le cratère au début des années 1900; elle est maintenant inactive, et on peut s'y promener pour la symbolique somme de 1 $.

Pearl Harbor

À voir impérativement à Honolulu : Pearl Harbor, évidemment. L'attaque des Japonais pendant la Seconde Guerre mondiale dans ce port où était stationnée la flotte américaine du Pacifique constitue l'événement majeur qui s'est passé en sol hawaïen au cours du 20e siècle.

On peut prévoir une journée complète pour visiter les deux musées que comprend l'endroit, le sous-marin ainsi que le mémorial aux victimes. Le USS Missouri, navire sur lequel a été signée en 1945 la reddition du Japon, marquant ainsi la fin de la guerre, est aussi à quai à Pearl Harbor : on en profite pour le visiter. Ceux qui s'intéressent à l'aviation pourront aussi voir sur le site le Pacific Aviation Museum. Bref : ce ne sont pas les activités qui manquent sur ce site!

Pas besoin d'être un passionné d'histoire ou des forces armées pour apprécier l'endroit. Plusieurs types de visite sont offertes : libre, guidée ou avec audioguide. On peut visiter l'ensemble des installations ou juste quelques-unes d'entre elles, les prix variant en fonction du nombre que l'on décide de voir (autour d'une quarantaine de dollars par adulte et d'une vingtaine de dollars par enfant pour une journée bien remplie).

Culture métissée

Sur le plan culturel, on appréciera aisément dans la ville les nombreux métissages qui caractérisent Hawaï. En plus des «Hawaïens d'origine» et des Américains venus du continent, les vagues d'immigration massives en provenance du Japon, de Chine et d'ailleurs dans le Pacifique ont coloré considérablement la culture. Il n'y a qu'à regarder les panneaux trilingues anglais-japonais-hawaïen pour s'en rendre compte!

Côté gastronomie, un plat typique hawaïen ressemble à du poisson grillé accompagné de riz et de salsa de fruits tropicaux. On retrouve aussi un peu partout des collations et friandises aux noix de macadam, largement cultivées sur les îles hawaïennes.

Avec une économie qui vit presque exclusivement du tourisme partout sur l'archipel, l'accueil envers les touristes est hyper chaleureux, franchement sympathique et empreint de fierté. À tout moment, on insiste pour vous raconter une légende hawaïenne, vous apprendre quelques mots de la langue locale ou vous faire goûter aux mangues mûres qui menacent de s'écraser sur votre tête si vous vous tenez trop près des arbres.

Une chose est sûre : vous repartirez d'Hawaï avec la dose de «Aloha» que vous espériez! Et probablement même un collier de fleurs.

Partager

À lire aussi

  • Écologie 101 à Hawaï

    La Tribune

    Écologie 101 à Hawaï

    Le 1,3 million d'habitants que compte Hawaï est réparti sur huit îles, et 70 % de ces personnes habitent la capitale Honolulu. Lire ici : ce n'est... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer