L'influence de l'éducation

Lorsqu'il quittera les bureaux de la Commission scolaire de la... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Lorsqu'il quittera les bureaux de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) aujourd'hui, le directeur général Michel Bernard tournera la page sur 31 années de carrière au sein de l'organisation. Au fil des ans, ses fonctions lui ont permis d'oeuvrer dans différentes sphères du milieu de l'éducation.

Michel Bernard a commencé à travailler à la CSRS comme enseignant. Il a tour à tour été directeur d'école, directeur général adjoint aux affaires éducatives; il était directeur général depuis 2011. Il avait annoncé qu'il prendrait sa retraite plus tôt ce printemps.

Michel Bernard a entre autres été vice-président de l'Association des directions générales des commissions scolaires (ADIGECS).

L'ADIGECS travaille en collaboration avec la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ). «On agit auprès de l'équipe sous-ministérielle fréquemment pour influencer les prises de décisions, le réseau.»

«En quelque part, quand on choisit de travailler en éducation, c'est parce qu'on veut influencer. On veut influencer les jeunes qui veulent apprendre, on veut les emmener vers de nouvelles découvertes. On veut transformer la société un par un, individu par individu. Quand j'ai commencé comme professeur, mon défi était d'influencer mes élèves. À la direction, on vient influencer un plus grand nombre d'élèves, en plus des employés... Après, quand tu deviens directeur général, tu influences tous les employés par tes décisions. Ça a un impact sur l'ensemble de la vie des élèves, des parents, et de la communauté. Parce qu'une commission scolaire, dans la loi, elle a une responsabilité de contribuer au développement socioéconomique de sa communauté. Quand tu arrives à l'ADIGECS, tu montes d'un autre cran parce que tu agis directement auprès des partenaires de l'éducation. C'est assez intéressant comme rôle.»

«À la vice-présidence, j'accompagnais toujours le président lorsqu'on allait rencontrer le ministre (de l'Éducation), l'équipe sous-ministérielle ou d'autres partenaires pour donner des avis, soumettre un mémoire. Comme vice-président, pendant trois ans, pour les directions générales, j'étais responsable du comité MELS-réseau sur les ressources matérielles et financières. J'étais le responsable du groupe des directions générales au comité. Compte tenu des dernières années de compressions et de changements aux règles budgétaires, c'était un forum assez important pour donner un avis pertinent dans le contexte.»

L'ADIGECS représente environ 150 directeurs généraux à travers la province.

À la tête de la CSRS, Michel Bernard a également été l'un des cofondateurs de l'Alliance sherbrookoise pour des jeunes en santé aux côtés d'autres partenaires. L'Alliance a pour mission de favoriser les saines habitudes de vie des jeunes, tant par une saine alimentation que par la pratique de l'activité physique. «Ça a été une initiative unique au Québec. Ce qui a caractérisé cette démarche-là, c'est qu'en collaboration avec une chercheuse de l'UdeS (NDLR : Pascale Morin), on a fait une étude très exhaustive, qui a d'ailleurs été demandée par plusieurs chercheurs, car il y avait des données très significatives, compte tenu qu'on sondait l'ensemble des élèves du primaire et du secondaire sur ces questions-là», lance-t-il. Il a également été coprésident de la TECFE (Table estrienne de concertation Formation-Emploi).

Michel Bernard aime beaucoup les arts, dont la musique, la peinture, le théâtre - il montait sur les planches à une autre époque. Son père, raconte-t-il, a eu un très grand magasin de musique à Drummondville.

Dans son bureau, une toile montre une outarde qui prend son envol. C'est lui qui l'a peinte... il y a fort longtemps. La retraite qui s'amorce, qui doit lui permettre de ralentir le rythme, pourrait bien lui laisser du temps pour reprendre ses pinceaux.

REPÈRES

- Né à Drummondville

- Cadet d'une famille de huit enfants

- Diplômé de l'UdeS et de l'ENAP

- A été vice-président de l'ADIGECS et président du comité de perfectionnement et de développement professionnel des directeurs généraux

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer