• La Tribune 
  • > Des usagers rebaptisés «usagés»! 

Des usagers rebaptisés «usagés»!

Déjà que ce n'est pas facile pour certains usagers des CHSLD. Imaginez... (Photo fournie)

Agrandir

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

Déjà que ce n'est pas facile pour certains usagers des CHSLD. Imaginez maintenant s'il faut les rebaptiser « usagés »!

Il y a évidemment une grosse différence entre « usager » (féminin : « usagère »), désignant un utilisateur, une personne qui a recours à un service (en particulier un service public), et « usagé » (féminin : « usagée »), adjectif dérivé du nom « usage » et qui signifie : « Qui a servi, qui a perdu l'aspect du neuf. »

Comme dans « voiture usagée », « meubles usagés », etc.

L'auteur de ces lignes mériterait aussi une légère mise à jour en matière de virgule, puisqu'il faut normalement en mettre entre des mots répétés (« vite, vite, vite ») et lors d'une mise en évidence par détachement (« on leur met de la pression, à nos usagers »).

Merci à Catherine Cerezuela, de Magog, pour cet envoi.

 

Ne manquez pas la chronique Séance d'orthographe tous les vendredis dans La Tribune.

Vous avez croqué des perles de toutes sortes? Vous pouvez nous les faire parvenir à l'adresse suivante : steve.bergeron@latribune.qc.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer