La chasse aux «parasitent»

Avec le mois de mai débarque généralement toute une tribu de stagiaires dans... (Photo: Laura Martin)

Agrandir

Photo: Laura Martin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Tribune

Avec le mois de mai débarque généralement toute une tribu de stagiaires dans nos médias, tant de jeunes journalistes que des graphistes et infographistes. Pour certains d'entre eux, c'est souvent le moment d'une sérieuse prise de conscience : leurs professeurs de français ne leur avaient pas menti. Suffit d'une grosse, grosse faute comme celle-ci, vue par des millions de téléspectateurs, pour plaquer l'indolence au tapis.

On imagine le commentaire du superviseur de stage : « Dis donc, tu ne sais pas encore faire la différence entre un nom et un verbe?»

Mais c'est parfois ce genre de choc qui peut dégourdir définitivement un apprenti, assez pour qu'il n'ait pas envie de vivre l'expérience une deuxième fois. Soyez donc prévenus si vous êtes témoins de bourdes du même genre dans les prochaines semaines : il y a plein de jeunes qui apprennent à la dure!

 

Ne manquez pas la chronique Séance d'orthographe tous les vendredis dans La Tribune.

 

Vous avez croqué des perles de toutes sortes? Vous pouvez nous les faire parvenir à l'adresse suivante : steve.bergeron@latribune.qc.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer