Un délicieux «dangeureux»

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

Jean-René Dufort, alias Infoman, aime bien se payer la tête d'un peu tout le monde depuis 15 ans, dans son émission hebdomadaire.

À son tour de goûter à sa médecine : la semaine dernière, alors que l'animateur et sa collaboratrice Chantal Lamarre dévoilaient la nouvelle édition de leur pseudo-magazine « Jean-Tal », nous avons eu droit à un délicieux «dangeureux».

Malheureusement, cette erreur est fréquente et on la retrouve un peu partout sur la toile, même sur les sérieux sites de municipalités qui font la cueillette des RDD, les « résidus domestiques dangeureux ».

Pour ne pas oublier l'orthographe de « dangereux », vous n'avez qu'à vous rappeler que cet adjectif est dérivé du mot « danger » et non du mot « dangeur ».

La transcription phonétique du mot dans le « Petit Robert » révèle aussi que le e central est muet. On devrait donc toujours dire [danjreu].

Ne manquez pas la chronique Séance d'orthographe tous les vendredis dans La Tribune.

Vous avez croqué des perles de toutes sortes? Vous pouvez nous les faire parvenir à l'adresse suivante : steve.bergeron@latribune.qc.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer