• La Tribune 
  • > Dans la peau d'une grande entrepreneure 

Dans la peau d'une grande entrepreneure

Marilyne Gagné... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Marilyne Gagné

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Enfant, elle jouait à la femme d'affaires. «Ma mère me rapportait des formulaires de son travail et je les signais, les mettais dans des enveloppes et les classais. J'estampais aussi de faux chèques. J'avais mon bureau administratif et je jouais à la gestion», se souvient la fondatrice de Dermapure.

«J'ai aussi un côté très artiste. Jeune, je faisais beaucoup de théâtre et de comédies musicales. Aujourd'hui, je peins, je fais de la musique, je cuisine. J'aime stimuler tous les sens», explique celle qui a étudié en mode au Collège LaSalle avant d'obtenir son baccalauréat en commerce international des HEC.

Le côté entrepreneurial, elle le tient de sa famille maternelle où oncles, tantes et grands-parents font des affaires. Son côté artistique lui vient de son père, un technicien en laboratoire qui était aussi bassiste dans un groupe de musique. Aujourd'hui, ses deux parents travaillent pour Marilyne. Ils sont responsables de la boutique en ligne.

Après l'obtention de son diplôme universitaire en 2004, Marilyne Gagné passe cinq ans sur la route à titre de représentante dans le secteur médico-esthétique et de formatrice des médecins et dermatologues sur les plateformes médicales les plus performantes du marché. De là lui vient l'idée d'ouvrir, en 2009, sa propre clinique de rajeunissement médical sans chirurgie.

«Chaque fois que je voyais un nouveau service, je me disais que les gens ne savaient pas tout ce qui pouvait se faire au niveau du rajeunissement de la peau. Il y avait une grande lacune de communication et d'information. Il y avait aussi une lacune dans le marché, car personne n'offrait une approche globale. J'ai donc voulu offrir un gym complet de la peau où oui on fait de la correction, mais aussi de la prévention. On devient ainsi des entraîneurs de la peau. Comme plusieurs ont des entraîneurs pour le corps», résume la femme d'affaires de 36 ans qui a choisi un concept haut de gamme qui «célèbre la beauté».

Après deux ans, Marilyne Gagné rachète les actions du partenaire financier avec lequel elle s'était lancée en affaires. La même année, elle ouvre une succursale Dermapure à Montréal et à Québec. En 2013, elle s'associe au groupe Jouviance avec qui elle développe la ligne de produits Functionalab.

Sa clientèle est composée principalement de femmes de 35 à 65 ans et ses soins les plus populaires sont le remodelage corporel par le froid et le lift sans chirurgie.

«Le gras et le resserrement de la peau sont le défi du futur. Quelle plateforme atteindra les résultats de la chirurgie? Quatre-vingts pour cent du chiffre d'affaires des chirurgiens plastiques américains provient des interventions non invasives. C'est ce qu'on fait ici», commente Mme Gagné.

L'équipe de Dermapure a effectué plus de 20 000 procédures rajeunissantes depuis 2009. Avec une demande toujours en hausse, les revenus de Dermapure se multiplient. Le chiffre d'affaires atteindra entre 10 et 12 M$ cette année, une hausse d'au moins 20 % par rapport à l'an dernier. Il faut dire que le nombre de cliniques se multiplie également. L'entreprise est passée d'une succursale et deux salariés en 2009 à cinq succursales au Québec et une cinquantaine d'employés en 2015. Et ce n'est pas fini. Dans un horizon de trois à cinq ans, l'objectif de Dermapure est d'avoir une vingtaine de cliniques à travers le Canada et une clinique dans cinq capitales mondiales de la beauté soit Paris, Londres, New York, Los Angeles et Sao Paulo. «Juste d'ici la fin de l'année, on va acquérir trois cliniques de dermatologie au Québec et on ouvrira une autre clinique à Toronto en septembre», précise la fondatrice.

Marilyne Gagné est bien partie pour placer ses pions sur l'échiquier mondial de la beauté.

Née en Abitibi le 6août 1978;

Elle est mère d'une fillette de 10ans, Chloé;

A étudié en mode au Collège LaSalle;

Détentrice d'un baccalauréat en commerce international des HEC;

Elle fonde à Sherbrooke la première clinique Dermapure en 2009;

En 2011, elle ouvre une succursale à Montréal et à Québec;

En 2012, Dermapure a remporté le prix de la meilleure entreprise de service au Gala de la Chambre de commerce de Sherbrooke;

En 2013, Dermapure s'associe avec le groupe Jouviance avec qui elle développe la ligne de produits Functionalab;

Une succursale ouvre ses portes en 2013 à Laval et une autre à Trois-Rivières en 2014;

Dermapure compte aujourd'hui cinq cliniques et une cinquantaine d'employés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer