• La Tribune 
  • > Ne jamais «débuter quelque chose » 

Ne jamais «débuter quelque chose »

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

Ça, ça fait mal : l'Association canadienne de curling a bâti toute sa campagne publicitaire (y compris l'adresse de son site internet) avec une grosse faute de syntaxe.

En effet, le verbe « débuter » est intransitif. Il ne peut avoir de complément d'objet direct. Autrement dit, on ne peut jamais « débuter quelque chose ». Et le curling n'y fait pas exception.

Il aurait fallu dire « commencez le curling ». Ou alors « initiez-vous au curling ».

C'est ce qui s'appelle faire d'une pierre aucun coup.

 

Ne manquez pas la chronique Séance d'orthographe tous les vendredis dans La Tribune.

Vous avez croqué des perles de toutes sortes? Vous pouvez nous les faire parvenir à l'adresse suivante : steve.bergeron@latribune.qc.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer