• La Tribune 
  • > Le pays dont on ne doit pas prononcer le nom 

Le pays dont on ne doit pas prononcer le nom

En se rendant au complexe Guy-Favreau de Montréal, où se trouve notamment le... (Photo fournie)

Agrandir

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

En se rendant au complexe Guy-Favreau de Montréal, où se trouve notamment le Bureau des passeports, la Montréalaise Josée Boudreau a remarqué un message particulier affiché sur grand écran. Après avoir lu « visa pour le Viet Nam », puis « visa pour la Turquie », elle a vu s'afficher le message « visa pour l'autre pays »...

Quel autre pays? C'est un secret? Faut pas le dire? C'est le pays Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom? C'est gênant d'avouer qu'on veut un visa pour ce pays-là?

Ce qui est gênant, c'est qu'une telle erreur de traduction se produise dans un service du gouvernement fédéral.  N'y avait-il vraiment personne dans ce bureau pour dire qu'il fallait écrire « visa pour d'autres pays » ou « pour les autres pays »?

 

Ne manquez pas la chronique Séance d'orthographe tous les vendredis dans La Tribune.

Vous avez croqué des perles de toutes sortes? Vous pouvez nous les faire parvenir à l'adresse suivante : steve.bergeron@latribune.qc.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer