Le club des 100 bobettes

Maxime Le Flaguais... (Photo fournie)

Agrandir

Maxime Le Flaguais

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Certains tiroirs de sous-vêtements masculins pourraient être soumis à une classification patrimoniale tellement on y trouve des reliques élastiques témoignant de différentes époques de l'ère moderne. Rien ne se jette, rien ne s'ajoute (à part quelques trous par-ci par-là).

Certains tiroirs de sous-vêtements masculins pourraient être soumis... (Photo fournie) - image 1.0

Agrandir

Photo fournie

Le site sherbrookois Mes Bobettes aimerait aider les archéologues du caleçon à créer du roulement dans leur commode. À l'approche de la Saint-Valentin - sans contredit la journée de l'année où il s'étrenne le plus de boxeurs neufs -, la compagnie lance un service original, aspirant à révolutionner les intimes habitudes masculines.

Avec Mes Bobettes Club, les hommes verront leur stock de shorts se renflouer comme par magie, sans qu'ils aient à courir les aubaineries. Tout se fera tout seul, ce qui est, en soi, un grand pas pour l'Homme.

Chaque mois, les membres recevront par la poste un sous-vêtement-surprise, choisi selon leur profil personnel (style, coupe et grandeur) par les stylistes de la compagnie. Une idée sympathique pour sortir de leur confort ceux qui achètent toujours le même modèle par boîte de trois.

Une campagne publicitaire, coréalisée par Lubie, a été lancée sous la forme d'un clip mettant en vedette le comédien Maxime Le Flaguais, dans la peau d'un gino Camaro qui s'abandonne sur une chanson du groupe Hommes Garçons.

Le clip kitsch a touché sa cible : en une journée, 500 mecs ont joint le club avec un forfait standard (14,95 $ par mois) ou haut de gamme (19,95 $ par mois).

Une bobette par mois n'éloigne peut-être pas le médecin pour toujours, mais si elle garde l'homme heureux et fier, ce sera déjà ça de gagné.

www.mesbobettes.ca/club

Pour les messieurs qui se contenteraient d'une seule paire fraîche, le site transactionnel propose également une sélection de 100 modèles pour la Saint-Valentin. Les hommes, qui complotent une soirée romantique, ou les filles, qui souhaitent offrir du soutien en cadeau, peuvent aller en ligne ou visiter la boutique Mes Bobettes au centre-ville de Sherbrooke (14, rue Wellington Nord).

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer