Mentor pour allumer la flamme

Stéphane Yelle... (Imacom, Frédéric Côté)

Agrandir

Stéphane Yelle

Imacom, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le premier mentor de Stéphane Yelle a été son père, qui a toujours mené de front plusieurs projets. Agriculteur, agent de la Sûreté du Québec, forgeron, maire de sa municipalité pendant 20 ans, le paternel n'avait pas peur de travailler, et c'est très jeune que Stéphane met l'épaule à la roue.

«Je travaille depuis que j'ai six ans à la ferme et, lorsque j'ai eu 8 ans, j'ai eu ma première expérience à titre d'entrepreneur. Mon père nous avait mis en charge, mon frère et moi, des tomates que nous devions vendre au maraîcher. Ensuite, on a été responsables de l'élevage de 500 poulets. Puis, de lapins. On travaillait les matins et les fins de semaine», soutient celui qui a grandi à Saint-Isidore-de-Laprairie, dans la région de Châteauguay.

«Être élevé sur une terre m'a appris à être débrouillard et responsable», ajoute-t-il.

Lorsque les tomates sont bien lavées, le maraîcher paie plus. M. Yelle retient donc que la qualité du produit est payante. Lors de la livraison des poulets, les clients manifestent un intérêt pour les lapins. À ce moment, M. Yelle apprend à écouter sa clientèle. Des apprentissages qui lui serviront tout au long de sa carrière.

Ce sont les études universitaires qui attirent M. Yelle à Sherbrooke, où il obtiendra d'abord un baccalauréat en biologie puis en administration, option marketing.

Quelques mois après l'obtention de ses diplômes, il devient représentant commercial pour Laserpro, une entreprise de recyclage de cartouches d'encre d'imprimante. «La mission de l'entreprise cadrait avec mes préoccupations environnementales de biologiste et mon rôle de développeur de marché était cohérent avec mes connaissances en marketing», explique celui qui, deux ans plus tard, était propriétaire de l'entreprise.

Plusieurs doutent de la viabilité de l'entreprise, mais M. Yelle persévère. «À cette époque, les banquiers me voyaient comme un extra-terrestre quand j'allais faire un emprunt pour continuer à développer mon entreprise environnementale.»

À ses débuts, Laserpro recycle un modeste 360 cartouches annuellement. Aujourd'hui, ce sont 9000 cartouches qui ont droit à une deuxième vie.

Lors du développement de Laserpro, M. Yelle a recours à un mentor, et c'est pour redonner au suivant qu'en 2007, il devient à son tour mentor pour la cellule de mentorat de Pro-gestion puis de Sherbrooke Innopole.

«La notion d'aider les gens est aussi un legs de son père qui nous a élevés en donnant l'exemple du bon samaritain. Être mentor, c'est partager son expérience, accélérer le développement d'une entreprise et permettre aux autres d'éviter des erreurs coûteuses.»

Malgré son horaire chargé d'homme d'affaires, M. Yelle prend, bénévolement, du temps pour ses mentorés qui deviennent parfois «des amis pour la vie». Impliqué au sein de plusieurs organismes, M. Yelle contribue aussi financièrement, par l'offre gratuite de services et de matériels, à de bonnes causes, notamment celles qui touchent les gens handicapés ou atteints du cancer.

Au cours des dernières années, M. Yelle a aussi présenté une dizaine de conférences aux étudiants de l'Université de Sherbrooke, à titre d'ambassadeur des campagnes Entreprendre Sherbrooke 2011 et 2012.

Depuis octobre, M. Yelle a vendu Laserpro et s'occupe uniquement du volet impression numérique de grands formats via son entreprise Technopub. «Alors que je pouvais travailler jusqu'à 100 heures semaines au début de ma carrière, je travaille seulement 40 heures par semaine maintenant. Je suis à ma semi-retraite!» dit-il en riant.

Son objectif pour les prochaines années : donner des conférences sur l'entrepreneuriat dans les écoles secondaires. «Je veux être la bougie d'allumage pour donner la flamme entrepreneuriale aux jeunes alors qu'ils commencent à penser à ce qu'ils veulent faire dans la vie.»

Les conseils qu'il donne le plus souvent : travaille fort, entoure-toi de gens avec des forces complémentaires aux tiennes et sois authentique, une valeur qui finit toujours par être payante.

Repères

Stéphane Yelle est né le 16janvier1968 et a grandi à Saint-Isidore-de-Laprairie;

Marié et père de deux garçons, Jérémy, 14ans, et Alexandre, 11ans;

Détenteur de deux baccalauréats de l'UdeS soit un en biologie en 1990 et l'autre en administration option marketing1993;

Conférencier à l'UdeS à titre d'ambassadeur des campagnes Entreprendre Sherbrooke2011 et 2012;

Mentor pour la cellule de mentorat de Pro-gestion et de Sherbrooke Innopole depuis 2007;

Cofondateur de Laserpro, qu'il a vendu en octobre2014 et propriétaire de Technopub;

Prix de la jeune entreprise de l'année au Gala Reconnaissance Estrie, secteur industriel, en 1996;

Prix d'excellence en environnement Petite entreprise remis par la Fondation estrienne en environnement en 2006;

Reconnaissance Estrie Catégorie petite entreprise-secteur manufacturier remis par la chambre de commerce de Sherbrooke en 1998;

Prix de l'exemple remis par le Centre de réadaptation de l'Estrie en 2000 pour la réinsertion en milieu de travail de personnes ayant un handicap.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer