Oser l'impensable

Caroline Sage... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Caroline Sage

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Coaticook) Là où l'on attendait une centaine de visiteurs, ils ont été plus de 2500 chaque soir à pénétrer dans l'univers féérique de Foresta Lumina, LE succès touristique de l'année 2014. Or, si derrière chaque grand homme se cache une femme, derrière Foresta Lumina se cache Caroline Sage. Directrice générale de non pas un, mais deux parcs, le Parc de la Gorge de Coaticook et le Parc Découverte Nature, elle est reconnue par ses pairs pour son esprit novateur, sa grande capacité à mobiliser les forces vives du milieu, sa ténacité et, peut-on se permettre encore d'en douter, son audace.

Celle qui se destinait à une carrière en tant que correspondante à l'étranger décidera pourtant d'emprunter une autre voie que sont les relations publiques. « Le journalisme, ce n'était pas pour moi. On ne choisit pas toujours ses sujets », lance Caroline avec un clin d'oeil. Ayant fait ses études à Québec, une ville qu'elle adore, elle ne comptait pas non plus revenir en région. Fraîchement diplômée de l'Université Laval en 1997, elle applique tout de même sur le poste de conseillère touristique à Coaticook.

Gros défi

« Je m'étais dit que j'allais acquérir de l'expérience et retourner à Québec, mais je ne suis jamais repartie! » D'employée à travailleuse autonome, Caroline Sage prendra la direction du tout nouveau Parc Découverte Nature en 2006. En 2007, on lui propose d'ajouter à son emploi du temps la direction du Parc de la Gorge. Elle accepte de relever le défi avec enthousiasme. « L'offre de produits du Parc de la Gorge avait rapidement grossi, mais la structure interne n'avait pas réussi à suivre, explique Caroline. Mon gros mandat a donc été de consolider les acquis. »

En 2011 le Parc de la Gorge se dote d'une première planification stratégique où on y retrouve, entre autres, l'objectif de développer un nouveau produit de randonnée pédestre mettant en valeur le phénomène naturel de la gorge en saison estivale. Les idées et les propositions se suivent et se succèdent, mais « rien qu'on entendrait parler partout », avoue Caroline. Entre alors en scène Moment Factory au printemps 2012. La Ville de Coaticook souhaite revamper l'éclairage du pont en prévision des festivités du 150e anniversaire, mais Caroline tient mordicus à l'idée d'aménager un parcours de nuit alliant la technologie. Le projet que propose l'équipe montréalaise coûte 800 000 $, une rondelette somme pour une ville qui compte moins de 10 000 habitants. « Le 23 janvier 2014 nous avions 60 % du financement de confirmer, incluant l'apport du Parc de la Gorge. On savait donc que si on ne trouvait pas le 40 % qu'il manquait, il nous faudrait emprunter, ce que l'organisme n'avait jamais fait. Je me suis alors dit que j'allais peut-être mettre le Parc de la Gorge dans le trou avec mes idées! », déclare Caroline en riant. Pourtant, chaque bailleur de fonds qu'elle sollicite partage instantanément son enthousiasme. « Soit que je suis une bonne vendeuse ou que le produit se vendait tout seul! Mais ce qui est certain, c'est que c'était du jamais vu. »

Savoir partagé

Le travail débute sur les chapeaux de roues, car la grande première est prévue pour le 11 juillet. Moment Factory et son équipe de 50 concepteurs, créateurs et techniciens d'une part, Caroline Sage et son bras droit, Paul Belleville, d'autre part. « J'ai adoré travaillé avec eux et j'ai beaucoup appris d'eux, mais je crois qu'ils ont aussi beaucoup appris de nous, partage Caroline avec un sourire en coin. Je pensais qu'ils finiraient par me haïr avec toutes mes exigences, mais ils m'ont finalement dit que je les avais challengés! L'idée c'est de se fixer des objectifs de départ et de ne pas les lâcher. »

« Il n'est pas rare d'entendre que même si le Parc de la Gorge attire chaque année 100 000 visiteurs, on ne les voit pas. On ne pourra pas dire ça cette année. Mission accomplie. On l'a eu! Il me reste maintenant à trouver un « Foresta Lumina » pour le Parc Découverte Nature à Baldwin, mais j'ai plein d'idées... »

> Mère de deux jeunes filles, Alexia et Coralie;

> Anime une émission à la radio coopérative CIGN 96,7 FM à tous les jeudis matin;

> Fait l'objet avec Foresta Lumina d'une étude de cas dans le cadre du programme de Leadership public de l'École de politique appliquée de l'UdeS;

> Gère son stress en s'entraînant au gym;

> N'a pas peur de se lancer dans le vide elle a déjà fait du parachute, de la décalade et Foresta Lumina.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer