L'assaut final du l

Partager

Sur le même thème

Steve Bergeron
Steve Bergeron
La Tribune

Nous avons sursauté  (et non « sursaulté ») la semaine dernière quand RDI nous a annoncé « l'assault final en Algérie ». Certes, le mot anglais « assault » a gardé son l, hérité de l'ancien français.

Mais dans notre langue, le l a pris son congé depuis longtemps dans « saut » et ses dérivés (assaut, sursaut, soubresaut). Il n'est resté que dans certains noms propres de lieux (Grand-Sault, Sainte-Anne-du-Sault, Sault-Sainte-Marie) ou des patronymes (Dussault).

Il fait alors référence à des rapides ou à une chute d'eau.

Ne manquez pas la chronique Séance d'orthographe tous les vendredis dans La Tribune.

Vous avez croqué des perles de toutes sortes? Vous pouvez nous les faire parvenir à l'adresse suivante : steve.bergeron@latribune.qc.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer