Israël: la police arrête 51 Palestiniens à Jérusalem-Est

Cinquante-et-un Palestiniens ont été arrêtés pour «troubles et... (Photo Ammar Awad, REUTERS)

Agrandir

Cinquante-et-un Palestiniens ont été arrêtés pour «troubles et actes de terrorisme» et ont été emmenés par la police israélienne pour interrogatoire avant d'être présentés à un juge.

Photo Ammar Awad, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Jérusalem

La police israélienne a indiqué lundi avoir arrêté dans la nuit 51 Palestiniens soupçonnés d'actes de violence contre les forces de sécurité dans un quartier de Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville occupée et annexée par Israël.

Les personnes arrêtées sont suspectées d'avoir lancé des engins incendiaires et des pierres sur des policiers israéliens en patrouille dans le quartier d'Issawiya et d'avoir directement participé à des heurts, a rapporté un porte-parole de la police, Micky Rosenfeld.

Issawiya est un quartier régulièrement agité par des violences entre jeunes Palestiniens protestant contre l'occupation et policiers israéliens, comme ce fut le cas en juillet lors d'une période de vives tensions autour de l'esplanade des Mosquées.

Les 51 Palestiniens sont mis en cause pour «troubles et actes de terrorisme» et ont été emmenés pour interrogatoire avant d'être présentés à un juge.

Israël, qui considère tout Jérusalem comme sa capitale indivisible, s'est emparé de Jérusalem-Est en 1967 et l'a depuis annexée.

La communauté internationale n'a jamais reconnu l'annexion et considère Jérusalem-Est comme un territoire occupé. Les Palestiniens entendent en faire la capitale de l'État auquel ils aspirent.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer