Israël: les ultra-orthodoxes protestent contre le service militaire obligatoire

La police a utilisé des canons à eau... (PHOTO AFP)

Agrandir

La police a utilisé des canons à eau pour disperser les manifestants.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Jérusalem

Des centaines de juifs ultra-orthodoxes ont manifesté dimanche à Jérusalem contre une récente décision de la Cour suprême israélienne les obligeant à accomplir leur service militaire.

Mardi, la Cour suprême a annulé un texte exemptant du service militaire les ultra-orthodoxes - censés observer strictement les règles du judaïsme dans tous les aspects de la vie quotidienne et spirituelle. Le sujet fait depuis longtemps débat en Israël.

La manifestation s'est tenue dimanche à Méa Shéarim, un quartier religieux dans l'ouest de Jérusalem, à l'appel d'un groupe à la ligne dure connu sous le nom de Eda Haredit.

Des rabbins ont prononcé des discours en yiddish tandis qu'une bannière indiquait: «Nous sommes juifs et nous ne nous engagerons pas dans l'armée sioniste».

La manifestation a dégénéré en violences lorsque les protestataires ont bloqué les routes et se sont opposés aux forces de police qui tentaient de les disperser.

«Huit émeutiers ayant fait usage de violence contre la police ont été arrêtés», a indiqué la police dans un communiqué.

«Ils se sont allongés sur la route, ont crié des slogans contre la police et certains ont lancé des pierres en direction» des forces de l'ordre, précise le texte.

L'annulation par la Cour suprême du texte exemptant les ultra-orthodoxes du service militaire, a provoqué le mécontentement de cette puissante communauté qui représente 10% de la population.

La Cour a toutefois suspendu cette décision pour un an, un délai qui pourrait permettre au gouvernement de Benyamin Néthanyahou - pour lequel le soutien des ultra-orthodoxes est vital - de mettre en place une nouvelle loi.

Obligatoire sauf exception, le service militaire, généralement accompli à l'âge de 18 ans, est de deux ans et huit mois pour les hommes et de deux ans pour les femmes.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer