Nétanyahou nie avoir aidé un producteur d'Hollywood en échange de cadeaux

Le nom du premier ministre et certains de... (Photo Abir Sultan, archives REUTERS)

Agrandir

Le nom du premier ministre et certains de ses anciens proches collaborateurs sont évoqués dans plusieurs affaires portant sur des versements présumés de pots-de-vin, de fraude et d'abus de confiance.

Photo Abir Sultan, archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
JÉRUSALEM

Benyamin Nétanyahou a démenti mercredi avoir aidé un producteur d'Hollywood, Arnon Milchan, dans ses affaires en échange de cadeaux, a indiqué une porte-parole de la famille du premier ministre israélien.

Arnon Milchan... (Photo Evan Agostini, Invision/AP) - image 1.0

Agrandir

Arnon Milchan

Photo Evan Agostini, Invision/AP

Cette mise au point fait suite aux gros titres des médias qui ont révélé mercredi qu'Arnon Milchan, un millionnaire israélien, avait été interrogé ces derniers jours par des policiers israéliens à Londres en tant que «témoin suspect» dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de corruption.

Selon les médias, Arnon Milchan aurait fait d'importants cadeaux à la famille Nétanyahou, sous forme de cigares de luxe, de bijoux ou de champagne. Les enquêteurs tentent de déterminer si en échange, le premier ministre l'aurait aidé dans plusieurs de ses affaires.

La valeur totale des cadeaux a été chiffrée par les médias à des dizaines de milliers de dollars.

«Toute tentative pour attribuer un caractère inapproprié à une longue et profonde amitié entre le premier ministre et Arnon Milchan est sans fondement et vouée à l'échec. Nous réaffirmons qu'il n'y aura rien parce qu'il n'y a rien», a indiqué la porte-parole de la famille dans un communiqué.

Le nom du premier ministre et certains de ses anciens proches collaborateurs sont également évoqués dans d'autres affaires portant sur des versements présumés de pots-de-vin, de fraude, d'abus de confiance.

Dans le cadre de ces enquêtes, six personnes soupçonnées d'être impliquées dans une affaire de corruption présumée liée à l'achat par Israël de trois sous-marins au géant industriel allemand ThyssenKrupp ont été arrêtées dimanche.

Parmi les personnes arrêtées figure David Sharan, un ancien chef du bureau de Benyamin Néthanyahou.

Dans une affaire distincte, Sara, l'épouse du premier ministre a passé un test de détection de mensonges pour tenter de dissiper les allégations l'accusant de détournement de fonds publics, a indiqué son avocat dimanche.

Soupçonnée d'avoir utilisé de l'argent public pour des dépenses personnelles, elle a été interrogée début août par la police israélienne.

Selon la «2», une chaîne de télévision privée, elle pourrait être inculpée d'ici le 10 septembre.

M. Nétanyahou, 67 ans, à la tête du gouvernement depuis 2009 après un premier mandat entre 1996 et 1999, a été soupçonné par le passé dans plusieurs affaires de malversation, sans être inquiété.

Il n'a cessé de proclamer son innocence en accusant les médias et la gauche d'ourdir un complot contre lui afin de provoquer sa chute.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer