Iran: les assaillants étaient des Iraniens recrutés par l'EI

L'attaque de mercredi est la première revendiquée par... (PHOTO Ebrahim Noroozi, AP)

Agrandir

L'attaque de mercredi est la première revendiquée par le groupe djihadiste sur le territoire iranien.

PHOTO Ebrahim Noroozi, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
TÉHÉRAN

Les auteurs des attaques menées mercredi contre le Parlement et le mausolée de l'imam Khomeiny à Téhéran, qui ont fait 13 morts, sont des Iraniens qui avaient rallié le groupe État islamique (EI), a déclaré un haut responsable iranien.

Les six assaillants «étaient des Iraniens et avaient rejoint Daesh (acronyme arabe de l'EI) quelque part en Iran», a déclaré tard mercredi à la télévision nationale Reza Seifollahi, secrétaire-adjoint du Conseil national suprême de sécurité.

L'attaque de mercredi est la première revendiquée par le groupe djihadiste sur le territoire iranien. L'EI avait menacé ces derniers mois de frapper l'Iran, pays chiite à 90% et qui apporte un fort concours militaire contre l'EI en Syrie et en Irak.

Quatre assaillants ont mené l'attaque contre le Parlement à Téhéran. Deux se sont fait exploser et deux autres ont été tués par les forces de sécurité.

Les assaillants du Parlement étaient «âgés de 20 à 25 ans», a déclaré à l'agence Fars Mohammad Hossein Nejat, chef adjoint des services de renseignement des Gardiens de la révolution, le corps d'élite d'Iran.

Les musulmans chiites sont considérés comme des apostats par les sunnites. Ces derniers forment une minorité importante en Iran, notamment à ses frontières avec l'Irak et le Pakistan.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer