Israël: un Palestinien ouvre le feu sur un marché, six blessés

Des victimes ont été blessées par balles, une... (PHOTO AP)

Agrandir

Des victimes ont été blessées par balles, une au moins au couteau et une au tournevis mais aucune n'a été sérieusement atteinte.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Jérusalem

Six personnes ont été blessées jeudi lorsqu'un Palestinien a ouvert le feu et attaqué des passants au couteau sur le marché de Petah Tikva près de Tel-Aviv, a indiqué la police israélienne.

L'assaillant, âgé de 19 ans et originaire de la région de Naplouse dans le nord de la Cisjordanie occupée, a été arrêté, a dit la police qui a parlé d'acte «terroriste».

Selon la police, il a ouvert le feu dans toutes les directions mais son arme s'est enrayée. Il a pris la fuite et été poursuivi par des passants qui l'ont maîtrisé avant que des policiers ne l'arrêtent sans le blesser, alors qu'il avait encore son arme à feu à la main.

Des victimes ont été blessées par balles, une au moins au couteau et une au tournevis mais aucune n'a été sérieusement atteinte, d'après les services de secours.

Les secours d'urgence de l'organisation United Hatzalah ont rapporté que l'un des blessés avait été frappé par des passants qui l'avaient pris pour l'agresseur. «Je ne suis pas le terroriste, je pourchassais le terroriste», a crié le blessé, selon cette organisation.

Un porte-parole du Magen David Adom, l'équivalent en Israël de la Croix-Rouge, a de son côté décrit le «chaos» que cette attaque a suscité un jeudi en fin de journée, à un moment où de nombreux Israéliens font leur course à la veille de shabbat.

Petah Tikva a déjà été le lieu d'attaque anti-israélienne. En novembre dernier, un tribunal israélien avait condamné à 16 ans et demi de prison un Palestinien accusé d'avoir poignardé et légèrement blessé un juif orthodoxe près d'un centre commercial de cette ville.

Cette attaque avait eu lieu au début d'une vague de violences en Israël et dans les Territoires palestiniens qui, depuis le 1er octobre 2015, a coûté la vie à plus de 250 Palestiniens, 41 Israéliens, deux Américains, un Jordanien, un Erythréen et un Soudanais, selon un décompte de l'AFP.

La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques anti-israéliennes, souvent commises par des jeunes gens isolés, à l'arme blanche ou à la voiture bélier.

La fréquence de ces attaques a nettement décliné ces derniers mois.

Le porte-parole du mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza, Fawzi Barhoum, a réagi à l'attaque de Petah Tikva en parlant d'une «opération héroïque qui constitue une réponse aux crimes de l'occupation» israélienne.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer