Grande parade à Bagdad pour célébrer les victoires contre l'EI

Le défilé à Bagdad a été organisé pour... (PHOTO AFP)

Agrandir

Le défilé à Bagdad a été organisé pour célébrer «la libération de Fallouja, Ramadi et de l'ensemble des territoires» repris aux jihadistes de l'EI qui les avaient conquis en 2014, a expliqué le porte-parole du ministère de la Défense, le général Tahseen Ibrahim, à l'AFP.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Bagdad

Les forces irakiennes ont défilé jeudi dans le centre de Bagdad jeudi pour célébrer les victoires contre le groupe Etat islamique (EI), dont la récente reconquête de Fallouja.

Des convois de blindés et des troupes à pied, survolés par des avions de chasse et des hélicoptères, ont paradé sur la place Tahrir sous le regard des responsables du pays, dont le premier ministre Haider al-Abadi.

Ce défilé a été organisé pour célébrer «la libération de Fallouja, Ramadi et de l'ensemble des territoires» repris aux jihadistes de l'EI qui les avaient conquis en 2014, a expliqué le porte-parole du ministère de la Défense, le général Tahseen Ibrahim, à l'AFP.

Située à 50 km à l'ouest de Bagdad, Fallouja a été reprise fin juin par les forces irakiennes avec l'aide notamment de la coalition internationale antijihadistes. La ville de Ramadi, capitale de la province d'Al-Anbar, avait précédemment été reconquise en décembre.

Les habitants de Bagdad avaient été surpris mardi lorsque des blindés avaient circulé dans des rues fermées à la circulation pour une répétition du défilé qui n'avait pas été annoncée à la population.

Sur les médias sociaux, certains internautes y ont vu un message de fermeté adressé avant une manifestation prévue vendredi dans le centre de Bagdad. Ce rassemblement de «protestation populaire» a été appelé par l'influent chef chiite irakien Moqtada Sadr pour exiger la mise en place de réformes et des mesures contre la corruption.

Ces derniers mois, les manifestants ont pénétré à deux reprises dans la Zone verte ultrasécurisée du centre de Bagdad, occupant le Parlement et le bureau du premier ministre. Le 20 mai, des dizaines de personnes avaient été blessées lors d'affrontements entre les milices armées de Sadr et des factions rivales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer