Des soldats israéliens déployés en l'honneur d'un dirigeant de Google

Eric Schmidt, ancien directeur exécutif de Google et... (Photo Carlo Allegri, REUTERS)

Agrandir

Eric Schmidt, ancien directeur exécutif de Google et actuellement président d'Alphabet, la maison mère de Google, s'est rendu la semaine passée sur la base aérienne de Hatzerim, une des plus importantes d'Israël, près de Beer-Sheva.

Photo Carlo Allegri, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
JÉRUSALEM

L'armée israélienne a indiqué mercredi qu'elle allait se pencher sur les circonstances dans lesquelles une centaine de soldats israéliens avaient reçu l'ordre de se déployer de manière à former le mot Google en l'honneur d'un des dirigeants du géant d'internet.

Ce mélange des genres impliquant une institution aussi incontournable que l'armée a fait jaser en Israël.

Eric Schmidt, ancien directeur exécutif de Google et actuellement président d'Alphabet, la maison mère de Google, s'est rendu la semaine passée sur la base aérienne de Hatzerim, une des plus importantes d'Israël, près de Beer-Sheva. À l'arrivée de M. Schmidt, la disposition des soldats sur le tarmac restituait le nom de Google.

L'affaire a été rapportée par la correspondante militaire de la radio publique, Carmela Menashe, qui dévoile fréquemment des scandales au sein de l'armée et s'est fait une spécialité de faire entendre les voix des soldats et de leurs familles.

Le père d'un des soldats qui ont participé à l'événement a expliqué que les soldats avaient dû se tenir en formation durant une heure et demie à une des heures les plus chaudes de la journée pendant la prise de photos aériennes.

«Je ne pense pas que ce soit ce que des soldats sont censés faire à l'armée», a-t-il dit dans les médias.

«L'idée est née à l'occasion d'une visite de représentants de Google sur une base aérienne d'Israël», a dit une porte-parole de l'armée. «Le sujet sera examiné», a-t-elle dit.

«Nous ne savons rien sur le sujet. Vous voyez, parfois même Google n'a pas toutes les réponses», a réagi le porte-parole de Google Israël sur son compte twitter.

Eric Schmidt était la semaine dernière en Israël pour célébrer notamment le dixième anniversaire des centres de recherches de Google dans ce pays.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer