Les États-Unis ont frappé un camp d'Al-Qaïda au Yémen

La coalition arabe intervient au Yémen depuis mars... (PHOTO AFP)

Agrandir

La coalition arabe intervient au Yémen depuis mars 2015 pour soutenir le gouvernement de ce pays contre des rebelles houthis qui ont conquis de vastes pans du territoire.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Une frappe américaine visant un camp d'entraînement d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), installé dans une région montagneuse du Yémen, a fait «des dizaines» de morts, a annoncé mardi un porte-parole du Pentagone.

«Tôt ce matin, l'armée américaine a mené une frappe aérienne contre un camp d'entraînement d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) au Yémen», a indiqué Peter Cook dans un communiqué, précisant que plus de 70 combattants d'Aqpa utilisaient ce camp dont la localisation exacte n'est pas divulguée.

Les forces américaines «évaluent encore le résultat de ce bombardement», a précisé le porte-parole, mais «notre premier bilan est que des dizaines de combattants d'Aqpa ont été supprimés du champ de bataille».

«Cette frappe porte un coup à la capacité d'Aqpa d'utiliser le Yémen comme base pour des attaques contre des Américains et illustre notre engagement à vaincre Al-Qaïda et à le priver d'un havre sûr», a poursuivi M. Cook.

Des sources au Yémen avaient indiqué plus tôt que la coalition militaire arabe menée par l'Arabie saoudite avait mené des raids aériens sur un camp d'entraînement d'Al-Qaïda ayant fait des «dizaines de morts et de blessés». Cette coalition intervient au Yémen en soutien au gouvernement.

«Un raid aérien de la coalition arabe a visé un camp d'entraînement d'Al-Qaïda, faisant des dizaines de morts et de blessés» à Hajr, à l'ouest de Moukalla, chef-lieu de la province du Hadramout que le groupe extrémiste a conquis en avril 2015.

Des sources tribales dans la région ont indiqué à l'AFP qu'une série de frappes avait touché le camp d'entraînement et que des djihadistes blessés avaient été hospitalisés à Moukalla.

Des dizaines de membres d'Al-Qaïda se sont précipités vers l'hôpital de la ville pour donner leur sang afin de soigner les blessés, ont indiqué des habitants.

La coalition arabe intervient au Yémen depuis mars 2015 pour soutenir le gouvernement de ce pays contre des rebelles houthis qui ont conquis de vastes pans du territoire.

Cette guerre a favorisé l'expansion des mouvements djihadistes comme Al-Qaïda et le groupe djihadiste État islamique (EI).

La coalition arabe a commencé à viser les djihadistes pour la première fois la semaine dernière dans la deuxième ville du pays, Aden.

En Somalie, les États-Unis avaient annoncé début mars avoir tué plus de 150 shebab, affiliés à Al-Qaïda, dans une offensive aérienne contre un de leurs camps d'entraînement. Les insurgés islamistes somaliens avaient plus tard confirmé à l'AFP avoir été la cible de frappes aériennes américaines tout en réfutant ce bilan.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer