Nétanyahou accuse Ban Ki-moon d'«encourager le terrorisme»

Un colon israélien installe un drapeau de l'État... (PHOTO HAZEM BADER, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Un colon israélien installe un drapeau de l'État hébreu sur le toit d'un immeuble après qu'un groupe d'une douzaine de colons eut pris possession de deux logements dans le bâtiment situé au centre de la ville palestinienne d'Hébron, en Cisjordanie, le 21 janvier.

PHOTO HAZEM BADER, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NATIONS UNIES, New York

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon Ban Ki-moon a appelé mardi à un gel de la colonisation en Cisjordanie occupée et souligné la frustration croissante des Palestiniens soumis à l'occupation israélienne.

M. Ban s'est attiré une vive réplique du premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, qui l'a accusé «d'encourager le terrorisme».

M. Ban, qui s'adressait au Conseil de sécurité lors d'un débat sur le Proche-Orient, s'est déclaré «profondément inquiet» de nouveaux projets israéliens de construction de logements en Cisjordanie.

«Ces initiatives provocatrices ne peuvent que (...) faire monter encore la tension et nuire à toute perspective de règlement politique», a-t-il estimé.

«Pour faire des progrès vers la paix il faut un gel de l'entreprise de colonisation» menée par Israël, a-t-il affirmé.

La poursuite des implantations «est un affront fait à la population palestinienne et à la communauté internationale (...) et soulève des questions fondamentales sur l'engagement d'Israël envers une solution à deux États», Israël et un État palestinien.

Pour M. Ban, «les parties doivent agir, et agir immédiatement, pour éviter que la solution à deux États ne disparaisse pour toujours».

«La frustration des Palestiniens s'accroît sous le poids d'un demi-siècle d'occupation et de paralysie du processus de paix», a-t-il fait valoir. «Comme les peuples opprimés l'ont démontré tout au long des siècles, il est dans la nature humaine de réagir à l'occupation, qui sert souvent d'incubateur puissant pour la haine et l'extrémisme».

«Les commentaires du secrétaire général de l'ONU encouragent le terrorisme», a rétorqué M. Nétanyahou dans un communiqué. «Il n'y a aucune justification du terrorisme. Les assassins palestiniens ne veulent pas bâtir un État, ils veulent détruire un État».

M. Ban a par ailleurs exhorté les Palestiniens à la réconciliation et les pays donateurs à financer plus généreusement la reconstruction de Gaza, dont la situation humanitaire est «dangereuse» pour la sécurité régionale.

Il a aussi réitéré sa condamnation des attaques menées depuis début octobre par des Palestiniens contre des civils israéliens -- qui ont fait 159 morts palestiniens et 25 israéliens -- et des tirs de roquettes sur Israël depuis Gaza.

Le ministère israélien de la Défense vient d'approuver des plans pour la construction de 153 nouveaux logements dans des colonies de Cisjordanie occupée, selon l'organisation israélienne opposée à la colonisation La Paix Maintenant.

C'est la première fois en environ un an et demi que le gouvernement approuve des plans importants pour de nouvelles constructions en Cisjordanie, selon l'ONG.

Israël est aussi en passe d'annexer 150 hectares de terres agricoles dans la vallée du Jourdain en Cisjordanie occupée.

Cette intensification de la colonisation a été dénoncée mardi par l'Union européenne, qui s'est déclarée «fermement opposée à la politique israélienne de colonisation».

«Les implantations sont illégales au regard du droit international, elles constituent un obstacle à la paix et menacent de rendre impossible une solution à deux États», a expliqué une porte-parole de l'UE.

Israël occupe la Cisjordanie depuis 1967. La coexistence d'environ 400 000 colons israéliens avec 2,5 millions de Palestiniens y est conflictuelle.

La saisie de terres, et plus largement la colonisation, qui s'est poursuivie sans relâche sous les gouvernements israéliens de droite comme de gauche, sont dénoncées par les Palestiniens et la communauté internationale comme rognant un futur État palestinien et compliquant toujours davantage la paix.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer