Blanche-Neige interdite dans une école du Qatar

Il a été impossible d'établir quelles images avaient...

Agrandir

Il a été impossible d'établir quelles images avaient pu choquer, mais la couverture du livre montre une Blanche-Neige souriante, portée par le prince qui parvient à la ranimer grâce à un baiser après qu'elle a mangé une pomme empoisonnée, a précisé le site web en anglais Doha News.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
DOHA

Un livre pour enfants sur le conte de fées de Walt Disney Blanche-Neige et les Sept Nains a été retiré de la bibliothèque d'une école du Qatar parce qu'il contenait des illustrations «indécentes», ont indiqué jeudi des journaux locaux.

Des responsables du Conseil suprême de l'éducation du Qatar ont ordonné ce retrait après une plainte émise par le père d'un écolier à la SEK International School, établissement espagnol basé dans la capitale Doha.

Ce parent a affirmé que la collection Penguin Kids du livre contenait des illustrations et des phrases «indécentes», ainsi que des «insinuations sexuelles», a rapporté le quotidien en arabe Al Sharq.

Le père a aussi assuré que les contenus en question allaient «clairement à l'encontre de la morale publique», a ajouté le journal.

Il a été impossible d'établir quelles images avaient pu choquer, mais la couverture du livre montre une Blanche-Neige souriante, portée par le prince qui parvient à la ranimer grâce à un baiser après qu'elle a mangé une pomme empoisonnée, a précisé le site web en anglais Doha News.

La proviseure de l'école Vivian Arif a déclaré à Doha News que l'établissement avait «agi immédiatement» après avoir reçu la plainte et qu'un tel incident ne se reproduirait plus.

«La SEK International School Qatar est fière d'être établie dans ce pays et présente ses excuses formelles pour une quelconque faute que cette situation non voulue a pu causer», a dit Mme Arif dans une déclaration.

Selon son site web, l'école a ouvert en septembre 2013, attirant plus de 150 enfants de 27 pays. Elle accueille des jeunes de 3 à 18 ans.

Il y a moins de deux semaines, le richissime émirat gazier du Qatar - un pays musulman conservateur - avait interdit la projection dans ses salles de cinéma du film The Danish Girl qui retrace l'histoire de la pionnière du mouvement transsexuel Lili Elbe.

Cette mesure avait été prise après que des internautes ont contesté le caractère «dépravé» du film.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer