Yémen: entrée d'une aide médicale à Taëz, une première en cinq mois

Les quelque 600 000 habitants de Taëz sont... (PHOTO AHMAD AL-BASHA, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Les quelque 600 000 habitants de Taëz sont soumis depuis des mois à un siège éprouvant des rebelles.

PHOTO AHMAD AL-BASHA, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
ADEN

L'organisation Médecins sans frontières (MSF) a annoncé dimanche avoir réussi à faire entrer deux camions chargés d'aide médicale dans un quartier de la ville yéménite de Taëz (sud-ouest) assiégée par les rebelles chiites Houthis.

MSF a précisé dans un communiqué que l'aide avait pu entrer samedi à Taëz et qu'il s'agissait de la première opération du genre en cinq mois dans cette troisième ville du Yémen contrôlée par les forces progouvernementales.

«Nous sommes satisfaits d'avoir réussi à acheminer les équipements aux hôpitaux» de la ville, en précisant que le quartier qui a reçu l'aide manquait cruellement d'équipements médicaux, ce qui rendait difficile le traitement de «nombreux blessés de guerre».

MSF a appelé les belligérants à faciliter l'acheminement de l'aide médicale et alimentaire ainsi que des produits pétroliers.

Un organisme de secours saoudien a annoncé mi-janvier que des avions de la coalition arabe sous commandement saoudien avaient largué 40 tonnes d'aides sur des zones assiégées par les Houthis dans la province de Taëz.

Les quelque 600 000 habitants de Taëz, chef-lieu de la province du même nom, sont soumis depuis des mois à un siège éprouvant des rebelles.

Le 18 décembre, l'ONU avait indiqué que des aides alimentaires étaient arrivées à Taëz, mais des organisations humanitaires locales et des sources proches du président Abd Rabbo Mansour Hadi avaient dit qu'elles avaient été interceptées par les rebelles.

Par ailleurs, trois civils ont été tués et onze blessés dans le bombardement par les Houthis d'un quartier résidentiel de l'ouest de Taëz, selon des sources militaires et médicales.

En outre, les forces loyalistes, soutenues par l'aviation de la coalition arabe antirebelles, ont réussi à reconquérir Jabel Haylan, mont stratégique dans l'ouest de la province de Marib, à l'est de Sanaa, selon des sources militaires.

La reprise de Haylan, au terme de trois jours de combats, «va aider à ouvrir un nouveau front afin de pouvoir progresser vers Sanaa», la capitale aux mains des rebelles, a déclaré l'une de ces sources.

Plus au sud, les forces loyalistes ont repris le contrôle de deux zones montagneuses surplombant Damt, la deuxième grande ville de la province de Dhaleh, reprise en novembre par les Houthis, selon des sources militaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer