Quatre Israéliens poignardés, heurts en Cisjordanie

Des policiers montent la garde à Kiryat Gat,... (PHOTO TSAFRIR ABAYOV, AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Des policiers montent la garde à Kiryat Gat, dans le sud d'Israël, après qu'un assaillant ait attaqué au couteau et blessé quatre Israéliens, incluant une adolescente.

PHOTO TSAFRIR ABAYOV, AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
JÉRUSALEM

Quatre Israéliens ont été blessés dans une attaque au couteau perpétrée samedi à Kiryat Gat, dans le sud d'Israël, a annoncé la police israélienne tandis que des heurts ont eu lieu en Cisjordanie occupée par Israël.

Les quatre Israéliens touchés dans l'attaque de Kiryat Gat sont juifs et l'un d'entre eux a été blessé grièvement, ont indiqué des sources médicales. Parmi les trois autres, un ne souffre que de blessures légères.

La police a qualifié l'attaque de «terroriste», précisant rechercher au moins un agresseur qui a pris la fuite.

Cette agression rappelle par son mode la vague d'attaques à l'arme blanche commises depuis le 1er octobre par des Palestiniens en Israël et dans les Territoires palestiniens occupés.

Ces attaques à l'arme blanche, les affrontements entre jeunes Palestiniens et soldats israéliens ainsi que les violences entre colons israéliens et habitants palestiniens ont fait 86 morts côté palestinien - dont un Arabe israélien - et 15 côté israélien, ainsi qu'un Américain et un Erythréen, selon un décompte de l'AFP. Un grand nombre de Palestiniens sont morts en commettant des attaques ou en tentant d'en commettre.

Samedi, des affrontements ont par ailleurs opposé de jeunes Palestiniens à des soldats israéliens en Cisjordanie occupée, près de la ville de Dayr Samet, à l'ouest de Hébron.

Des grenades tirées par les soldats israéliens ont causé un incendie dans un entrepôt et les pompiers palestiniens ont été visés par des tirs israéliens quand ils sont arrivés sur les lieux, a affirmé à l'AFP un pompier. Il a précisé qu'une personne avait été blessée par une balle en caoutchouc.

L'armée israélienne a confirmé les heurts et indiqué «étudier» les allégations au sujet des pompiers palestiniens.

L'armée a par ailleurs annoncé samedi avoir fermé la station de radio palestinienne Al-Khalil à Hébron, qu'elle accuse d'encourager les violences, deux semaines après la fermeture d'une autre radio palestinienne dans cette ville de Cisjordanie occupée.

Les forces militaires sont entrées dans les locaux de la radio dans la nuit et ont ordonné sa fermeture pour six mois, a précisé le directeur des programmes de la station, Ezz Haddad, en niant les accusations lancées à l'égard de son média.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer