Un bébé palestinien tué par des gaz lacrymogènes

Des soldats israéliens tirent des grenades de gaz... (PHOTO HAZEM BADER, AFP)

Agrandir

Des soldats israéliens tirent des grenades de gaz lacrymogènes en direction de manifestants palestiniens lors de heurts à Hébron, en Cisjordanie, le 30 octobre.

PHOTO HAZEM BADER, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
RAMALLAH

Un bébé palestinien de huit mois est mort vendredi asphyxié par des gaz lacrymogènes tirés par l'armée israélienne près du domicile de sa famille à Bethléem, en Cisjordanie occupée, a indiqué à l'AFP un porte-parole du ministère de la Santé palestinien.

Le petit garçon, Ramadan Thawabteh, a été asphyxié par des gaz lacrymogènes tirés par l'armée israélienne lors de heurts avec de jeunes lanceurs de pierres palestiniens, et qui se sont infiltrés dans sa maison, a précisé le porte-parole.

Depuis près d'un mois, les affrontements entre jeunes lanceurs de pierres palestiniens et soldats israéliens sont quotidiens en Cisjordanie occupée par Israël et dans la bande de Gaza faisant craindre une nouvelle intifada.

Aux points de contrôle tenus par l'armée israélienne en Cisjordanie occupée ou le long de la frontière gazaouie, les jeunes Palestiniens jettent pierres, cocktails Molotov et pneus enflammés sur les soldats qui répondent par des tirs de grenades lacrymogènes, de balles caoutchoutées et de balles réelles.

Vendredi, ces affrontements ont de nouveau fait des dizaines de blessés par balles, dont une cinquantaine dans la bande de Gaza où de violents heurts ont eu lieu le long de la barrière de sécurité avec Israël.

Depuis le début du mois, 65 Palestiniens et un Arabe israélien ont été tués dans des heurts ou lors d'attaques contre des Israéliens. Le bilan côté israélien est de neuf morts.

Attaque au couteau à Jérusalem

Un Palestinien a légèrement blessé un civil au couteau vendredi à Jérusalem et a été abattu lors de la première attaque anti-israélienne dans la ville depuis presque deux semaines, a indiqué la police.

Le civil blessé par le Palestinien est un touriste américain, mais d'après une vidéo, l'agresseur l'a probablement pris pour cible en raison de sa tenue vestimentaire qui semble indiquer qu'il est de confession juive. Il a été légèrement touché, a indiqué l'hôpital où il a été admis.

Un autre civil a été blessé à une jambe par une balle perdue quand des agents de sécurité israéliens ont ouvert le feu sur l'agresseur, a précisé la police.

L'assaillant, un Palestinien de 23 ans, Ahmad Qneebi, originaire d'un quartier de Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville occupée par Israël, avait été évacué dans un état critique, a dit la police. Il a ensuite succombé à ses blessures.

Alors qu'une vague de violences touche les Territoires palestiniens et Israël depuis le 1er octobre, Jérusalem n'avait plus été le théâtre d'attentat depuis le 17 octobre selon les autorités israéliennes.

L'attaque de vendredi s'est produite le long de la ligne de tramway de Jérusalem, sur un axe qui sépare les quartiers palestiniens et juifs et où de nombreuses attaques ont été commises au cours des derniers mois.



Des soldats israéliens percutent un jeune Palestinien avec leur jeep

Des soldats israéliens ont percuté intentionnellement vendredi un jeune Palestinien avec leur véhicule blindé lors de heurts à un point de contrôle à l'entrée de Ramallah en Cisjordanie occupée, ont constaté des journalistes de l'AFP.

L'incident s'est produit lors de heurts désormais quotidiens à cet endroit entre des jeunes lanceurs de pierres palestiniens et des soldats israéliens.

Ces derniers ont chargé les jeunes jeteurs de pierres avec une jeep, renversant et blessant l'un d'eux. Un soldat est ensuite descendu du véhicule pour frapper à plusieurs reprises le jeune homme à terre avec la crosse de son arme.

Une ambulance palestinienne est aussitôt arrivée sur les lieux. Mais les soldats ont empêché les secouristes de s'approcher du jeune homme à terre, blessé à la jambe gauche, vaporisant du gaz lacrymogène au visage des soignants et les repoussant vigoureusement.

Le jeune homme a finalement été arrêté et emmené par les forces israéliennes.

La police israélienne a assuré que les forces de sécurité avaient «repéré un Palestinien armé d'un objet pointu» qui s'approchait d'elles. Un officier a alors ordonné à un de ses hommes qui se trouvait au volant d'une jeep de percuter l'agresseur qui a été «sérieusement blessé».

Selon le ministère palestinien de la Santé, huit Palestiniens ont été blessés par balles réelles et un autre par une balle caoutchoutée lors de ces heurts.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer