Les Émirats arabes unis accusés d'avoir torturé un Canadien détenu depuis un an

Salim Alaradi est emprisonné depuis le mois d'août... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Salim Alaradi est emprisonné depuis le mois d'août 2014.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Nicosie

Les Émirats arabes unis ont torturé un Canado-Libyen qu'ils détiennent depuis un an en raison de liens présumés avec les Frères musulmans, a affirmé vendredi Amnistie internationale.

Les autorités émiraties n'ont donné aucun motif pour l'arrestation de Salim al-Aradi, détenu depuis le 29 août 2014. Mais selon l'ONG, elles estiment qu'il est lié à la confrérie islamiste, interdite dans ce pays du Golfe.

Selon Amnistie Internationale, M. Aradi «aurait été torturé ou sinon maltraité en détention. Sa santé serait en train de se détériorer rapidement et il a été privé d'un accès adéquat aux soins».

«Le traitement illégal de Salim al-Aradi montre les mesures extrêmes auxquelles les autorités émiraties ont recours au nom de la sécurité nationale», a ajouté le directeur adjoint pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord de l'ONG, Saïd Boumedouha.

Salim al-Aradi avait été arrêté avec neuf autres hommes d'affaires libyens, dont quatre ont été libérés en décembre et expulsés vers la Turquie.

Ces dernières années, les Émirats ont durci la répression contre les islamistes.

Un procès impliquant 41 personnes de différentes nationalités, présentées comme membres d'un groupe radical islamiste en lien avec des «terroristes», s'est ouvert lundi à Abou Dhabi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer