Syrie: les rebelles menacent un centre d'opérations clé du régime

Après plusieurs offensives et contre-offensives des deux camps... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Après plusieurs offensives et contre-offensives des deux camps à Sahl el-Ghab, les rebelles sont parvenus à prendre une série de positions dans cette plaine stratégique toute proche de la province de Lattaquié, un des principaux fiefs du régime.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BEYROUTH

Des groupes rebelles en Syrie alliés à des combattants d'Al-Qaïda se rapprochaient mercredi d'un centre d'opérations militaires vital pour le régime de Bachar al-Assad dans le centre du pays, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les rebelles islamistes, dont des combattants d'Asie centrale et des Tchétchènes, ainsi que des djihadistes de la branche d'Al-Qaïda en Syrie «sont à moins de deux kilomètres de Jourine», a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire.

Il a fait état de «combats acharnés dans le village de Bahsa, qui est à moins de deux km de Jourine».

Jourine est un village perché sur une hauteur de la province centrale de Hama où l'armée, secondée par des officiers iraniens et du Hezbollah libanais, a établi son centre d'opérations pour diriger la bataille qui se déroule depuis plusieurs jours à Sahl el-Ghab.

Après plusieurs offensives et contre-offensives des deux camps à Sahl el-Ghab, les rebelles sont parvenus à prendre une série de positions dans cette plaine stratégique toute proche de la province de Lattaquié, un des principaux fiefs du régime.

D'après M. Abdel Rahmane, «une centaine de combattants du Hezbollah se battent aux côtés de l'armée, une milice prorégime et des miliciens chiites afghans et iraniens».

Si les rebelles parviennent à capturer Jourine, ils pourront avancer dans les montagnes de la province de Lattaquié et bombarder plusieurs villages alaouites (minorité dont est issu le président Assad), notamment Qardaha, berceau de la famille Assad, au pouvoir en Syrie.

«Ça serait alors une bataille existentielle pour les alaouites», selon M. Abdel Rahmane. D'après ses sources dans la province de Lattaquié, «il y a des appels aux jeunes alaouites pour prendre les armes et défendre les environs de Jourine».

Depuis fin mars, l'armée syrienne subit revers après revers dans le nord-ouest du pays, les rebelles les chassant de la quasi-totalité de la province d'Idleb. C'est à partir de là que, depuis fin juillet, ils ont pu avancer plus au sud et lancer une offensive sur Sahl el-Ghab.

Le régime de Bachar al-Assad est depuis plus de quatre ans en guerre contre différents groupes rebelles, dans un conflit qui a fait plus de 230 000 morts.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer