Les talibans ciblent l'OTAN à Kaboul: 2 mort et des dizaines de blessés

Des soldats de l'OTAN viennent en aide à... (PHOTO  WAKIL KOHSAR, AFP)

Agrandir

Des soldats de l'OTAN viennent en aide à l'un de leurs frères d'armes blessé durant un attentat à la voiture piégée perpétrée contre leur convoi, à Kaboul, le 30 juin.

PHOTO WAKIL KOHSAR, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
KABOUL

Deux attentats-suicides, dont un perpétré par les talibans contre les forces de l'OTAN au centre de Kaboul, ont tué deux personnes et fait près de soixante blessés mardi en Afghanistan, au coeur de la saison des combats des rebelles islamistes.

Des soldats américains prodiguent les premiers soins à... (PHOTO OMAR SOBHANI, REUTERS) - image 1.0

Agrandir

Des soldats américains prodiguent les premiers soins à un soldat blessé, à Kaboul, le 30 juin. 

PHOTO OMAR SOBHANI, REUTERS

Un attentat-suicide à la voiture piégée a visé, sur la route de l'aéroport international de Kaboul, «un convoi de la coalition» des forces étrangères de l'OTAN, a déclaré à l'AFP une représentante des troupes de la mission de l'Alliance en Afghanistan.

«Aucun soldat n'a été blessé dans cette attaque», a-t-elle ajouté.

En début d'après-midi, les talibans ont revendiqué cet attentat.

Sediq Sediqqi, porte-parole du ministère afghan de l'Intérieur, a confirmé que des «véhicules militaires étrangers» avaient été visés.

Un porte-parole du ministère de la Santé a évoqué 17 blessés, «dont des femmes et des enfants».

La déflagration s'est produite non loin de l'ambassade américaine, d'une base où sont stationnées des troupes étrangères et d'un centre commercial.

Un journaliste de l'AFP qui s'est rendu sur place a vu un véhicule blindé fortement endommagé et un autre retourné sur la chaussée.

La route de l'aéroport, très embouteillée, est régulièrement le théâtre d'attaques des insurgés islamistes.

En mai, un kamikaze issu des talibans y avait précipité une voiture piégée contre un véhicule de la mission européenne de police (EUPOL), tuant un de ses membres.

Mais les insurgés islamistes, qui ont lancé une offensive d'envergure en avril, s'en prennent tout autant aux forces étrangères qu'aux troupes afghanes depuis la chute du régime des talibans en 2001.

Plus tôt dans la matinée de mardi, des sources policières et gouvernementales ont indiqué qu'au moins deux personnes avaient été tuées et 40 blessées dans un attentat-suicide au camion piégé contre le quartier général de la police de la province du Helmand, dans le sud du pays.

Selon Nabi Jan Mullahkhil, chef de la police du Helmand, l'attaque a été menée par trois assaillants, dont «deux ont été tués dans l'explosion».

Cette attaque n'a pas été revendiquée par les talibans, mais le Helmand est leur fief, avec la province voisine de Kandahar.

Leur offensive estivale est de grande envergure cette année et n'est pas uniquement concentrée dans le Sud. Ils ont mené des attaques à Kaboul et dans le nord de l'Afghanistan, où ils sont un temps arrivés aux portes de la grande ville de Kunduz.

Pour leur faire face, les forces de sécurité afghanes sont désormais seules en première ligne, depuis la fin de mission de combat des troupes internationales de l'OTAN.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer