Israël: le vice-président de la Knesset soupçonné de proxénétisme

Oren Hazan... (PHOTO OFER VAKNIN, ARCHIVES HAARETZ)

Agrandir

Oren Hazan

PHOTO OFER VAKNIN, ARCHIVES HAARETZ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
JÉRUSALEM

Des soupçons de «proxénétisme» et d'usage de drogues en Bulgarie pesant sur le vice-président du Parlement israélien, Oren Hazan, député du Likoud, le parti du premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, font la une mardi des médias.

La «2» la chaîne de télévision privée la plus populaire a diffusé lundi un reportage accusant notamment Oren Hazan d'avoir fourni les services de prostituées à des clients israéliens d'un hôtel-casino situé dans la station balnéaire de Burgas sur la mer Noire. Il aurait également fait usage de drogues «dures», selon les témoignages d'employées de l'établissement et de clients israéliens anonymes interrogés par téléphone par la «2».

La chaîne a également présenté un document écrit signé par Oren Hazan tendant à prouver que ce dernier gérait non pas seulement un hôtel comme il prétend, mais également un casino.

Le vice-président de la Knesset a catégoriquement démenti toutes ces accusations lors d'interviews aux radios militaire et publique et dénoncé une campagne «de «calomnie» dont il serait victime. Il a également annoncé son intention de porter plainte en diffamation contre la «2».

Plusieurs députés du Meretz, un parti d'opposition de gauche, ont appelé à la levée de l'immunité parlementaire d'Oren Hazan et à l'ouverture d'une enquête policière.

Oren Hazan a été élu in extrémis lors des législatives du 17 mars. Il était en trentième position sur la liste du Likoud, qui a fait élire 30 députés sur 120.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer