Menaces d'attentats en Jordanie selon l'ambassade américaine

La Jordanie, membre de la coalition internationale antidjihadiste... (Photo: AFP)

Agrandir

La Jordanie, membre de la coalition internationale antidjihadiste menée par Washington, a intensifié ses raids aériens contre l'organisation État islamique (EI) depuis que ce groupe a annoncé l'exécution d'un pilote militaire jordanien.

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Amman

L'ambassade des États-Unis à Amman a adressé une mise en garde à ses ressortissants, les appelant à une «grande vigilance» en raison notamment d'un risque d'attaques contre les centres commerciaux.

Dans un message sur son site internet, l'ambassade affirme avoir reçu des «informations qu'elle juge crédibles sur des menaces possibles visant notamment les grands centres commerciaux» de la capitale. Elle appelle les Américains et leur famille à éviter ces endroits dans les jours à venir.

Des groupes extrémistes ont à maintes reprises menacé de s'en prendre à des centres commerciaux et à des restaurants en Jordanie et c'est pour cette raison, ajoute le message, qu'un renforcement de la sécurité jordanienne autour de ces établissements est escompté, notamment à Amman.

Le porte-parole du gouvernement Mohammed al Momani a affirmé à l'AFP que la Jordanie «continue à prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de la population, compte tenu de la situation régionale».

La Jordanie, membre de la coalition internationale antidjihadiste menée par Washington, a intensifié ses raids aériens contre l'organisation État islamique (EI) depuis que ce groupe a annoncé l'exécution d'un pilote militaire jordanien, brûlé vif après avoir été capturé en Syrie.

Dimanche, le ministre américain de la Sécurité intérieure Jeh Johnson a appelé les consommateurs à la prudence, après des menaces d'attaques djihadistes dans les centres commerciaux occidentaux, en particulier à Paris, Londres, au Canada et aux États-Unis.

Jeh Johnson a dit suspecter les organisations djihadistes «d'être en compétition pour attirer l'attention, réunir des fonds et des recrues».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer