Afghanistan: 24 blessés dans une manifestation contre Charlie Hebdo

Environ 500 personnes ont manifesté samedi à Kaboul... (PHOTO WAKIL KOHSAR, AFP)

Agrandir

Environ 500 personnes ont manifesté samedi à Kaboul et jeté des pierres sur les policiers, qui ont répliqué en tirant des coups de feu.

PHOTO WAKIL KOHSAR, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
KABOUL

Au moins 24 personnes ont été blessées au cours d'une manifestation d'environ 500 personnes samedi dans la périphérie de Kaboul contre la publication de caricatures de Mahomet par le journal satirique français Charlie Hebdo, a annoncé la police, qui a répliqué par des tirs de sommation à des jets de pierres.

Interrogé par l'AFP, Abdul Rahman Rahimi, le chef de la police de la capitale afghane, a en revanche démenti des informations de la presse locale qui a cité des «témoins» ayant fait état d'au moins deux morts dans les violences.

«Sept manifestants ont été blessés pendant la manifestation, et ils ont été emmenés à l'hôpital», a-t-il ajouté, sans préciser la nature de leurs blessures.

Par ailleurs, 17 policiers ont été blessés par des pierres, a-t-il ajouté.

Selon un photographe de l'AFP, de la fumée s'échappait des lieux de la manifestation.

Le face-à-face entre des manifestants jetant des pierres et des policiers répliquant par des tirs en l'air pour disperser la foule, a duré une partie de la matinée, sur la route de Jalalabad, à l'est de Kaboul.

«Entre 400 et 500 manifestants ont manifesté contre la publication de caricatures du prophète Mahomet dans Charlie Hebdo», a dit à l'AFP Hashmat Stanikzai, le porte-parole de la police de la capitale.

Le calme est revenu en fin de matinée. «La situation est sous contrôle maintenant et la route est de nouveau ouverte à la circulation», a dit M. Stanikzaï peu avant 12 h (2 h 30 heure de l'Est).

Charlie Hebdo a été la cible d'une attaque meurtrière le 7 janvier, lorsque deux islamistes armés, les frères Kouachi, ont fait irruption dans la salle de rédaction, tuant 12 personnes. Les deux assaillants, qui visaient le journal pour ses caricatures du prophète Mahomet, ont été tués par la suite dans une fusillade avec la police.

La semaine suivante, Charlie Hebdo publiait un numéro des «survivants», avec une nouvelle caricature du prophète en Une.

Depuis, de nombreuses manifestations se sont déroulées dans le monde musulman, notamment au Pakistan voisin où des milliers de personnes ont manifesté dans plusieurs villes.

En Afghanistan, la plus grande manifestation avait rassemblé 20 000 personnes à Hérat (ouest) le 23 janvier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer