Afghanistan: désigné ministre, il est fiché par Interpol

M. Haidari est recherché par la justice estonienne.... (Photo tirée du site web)

Agrandir

M. Haidari est recherché par la justice estonienne.

Photo tirée du site web

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
KABOUL

Le ministre afghan désigné récemment au portefeuille de l'Agriculture dans le nouveau gouvernement d'union nationale est fiché par Interpol, selon le site de l'organisation internationale.

Mohammad Yaqub Haidari, 52 ans, apparaît dans la liste des personnes recherchées par Interpol sur le site internet de l'organisation pour «évasion fiscale de grande ampleur et fraude».

M. Haidari est recherché par la justice estonienne pour ces faits.

Interrogé par l'AFP, le porte-parole de la présidence afghane, Nazifullah Salarzai, a déclaré: «Nous avons entamé une enquête sur la base de la loi afghane. Si ces accusations sont établies, il sera retiré de la liste des sélectionnés du cabinet».

L'Afghanistan s'est doté lundi dernier d'un gouvernement d'union nationale, plus de trois mois après l'investiture du président Ashraf Ghani.

Toutefois, le parlement doit encore toutefois confirmer les nominations des 25 ministres désignés. Un vote doit avoir lieu la semaine prochaine.

Des semaines de négociations ont été nécessaires pour parvenir à former le nouveau gouvernement.

Résultat de ces négociations, ce premier gouvernement d'union nationale est un subtil mélange de noms issus des deux camps et des principales ethnies du pays, comme les Tadjiks et les Pachtounes. M. Abdullah ayant rallié les premiers et M. Ghani les seconds.

Mais des voix se sont élevées ces derniers jours pour dénoncer la supposée sous-représentation des Tadjiks.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer