Afghanistan: nouvelle attaque contre un complexe pour étrangers

Un policier examine une voiture ayant explosé à Mazâr-e... (PHOTO FARSHAD USYAN, AFP)

Agrandir

Un policier examine une voiture ayant explosé à Mazâr-e Charîf, le 28 novembre.

PHOTO FARSHAD USYAN, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
KABOUL

Des talibans ont lancé samedi une attaque contre un complexe pour étrangers à Kaboul alors que les attentats se multiplient en Afghanistan quelques semaines avant le retrait des troupes de l'OTAN.

Un commando d'élite de la police a combattu les assaillants pendant au moins trois heures dans l'ouest de Kaboul, dans un bâtiment utilisé par des étrangers situé près du Parlement, où des bruits d'explosions et de tirs ont retenti.

«Des tireurs ont pris position à l'intérieur du bâtiment, mais sont encerclés par les forces de sécurité. Pour le moment, nous ne pouvons pas confirmer s'il y a ou non des victimes», a précisé un porte-parole de la police de Kaboul.

Le bâtiment est utilisé par de petites organisations caritatives étrangères, ont précisé des responsables de la sécurité.

L'attaque vise une mission chrétienne, selon le porte-parole des talibans, Zabiullah Mujahid, qui s'exprimait sur Twitter. Une réunion de visiteurs australiens a été touchée, a-t-il assuré.

«Une série d'attaques suicide meurtrières ont frappé d'importantes cibles ennemies ces derniers jours», a ajouté M. Mujahid.

Les attentats se sont en effet multipliés ces dernières semaines en Afghanistan avant le retrait des troupes de l'OTAN d'ici à la fin de l'année après 13 ans de présence.

Un attentat suicide des talibans contre un convoi diplomatique a causé la mort de six personnes, dont un Britannique, jeudi à Kaboul.

Les talibans ont aussi lancé cette semaine une offensive contre une base militaire transférée à l'armée régulière par les forces de l'OTAN le mois dernier dans la province du Helmand (sud). Au moins cinq soldats afghans sont morts pendant les combats qui ont duré de jeudi soir à samedi.

Dimanche dernier, l'Afghanistan a connu son attentat le plus sanglant en trois ans avec la mort d'au moins 57 personnes quand un kamikaze s'est fait exploser au milieu des spectateurs d'un match de volley-ball dans le district reculé de Yahya Khail, dans la province de Paktika (est), près de la frontière du Pakistan.

Cette attaque a été attribuée au réseau Haqqani, une influente branche des talibans afghans, par les services de renseignements afghans.

Les troupes de l'OTAN, qui ont compté jusqu'à 130 000 hommes en 2010, seront ramenées à 12 500 hommes l'année prochaine.

Le nouveau président élu Ashraf Ghani, qui a succédé en septembre à Hamid Karzaï, s'est engagé à rétablir la paix en Afghanistan après des décennies de conflits, se disant disposé à ouvrir des pourparlers avec les talibans, au pouvoir à Kaboul entre 1996 et 2001.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer