Afghanistan: cinq soldats de l'OTAN périssent dans l'écrasement d'un hélicoptère

Il s'agit de l'incident le plus meurtrier pour... (Photo: Musadeq Sadeq, Archives AP)

Agrandir

Il s'agit de l'incident le plus meurtrier pour l'Isaf, la force armée de l'OTAN en Afghanistan, depuis la mort de six soldats américains dans la province de Zaboul le 17 décembre dernier.

Photo: Musadeq Sadeq, Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Rahim Faiez, Kay Johnson
Agence France-Presse
KABOUL

Cinq soldats de l'OTAN ont perdu la vie, samedi, après qu'un hélicoptère britannique se fut écrasé dans le sud de l'Afghanistan.

Cet incident survient alors qu'un représentant des autorités afghanes a identifié deux Américains tués lors d'une fusillade survenue dans un hôpital de Kaboul plus tôt cette semaine.

La cause de l'accident reste à déterminer. Le porte-parole de la police provinciale de Kandahar, Zia Durrani, a indiqué que l'écrasement avait eu lieu dans le district de Takhta Pul, à environ 50 kilomètres de la frontière pakistanaise. Il a ajouté que cinq membres des forces internationales étaient morts.

L'OTAN a annoncé avoir ouvert une enquête, mais a dit que les talibans ne semblaient pas actifs dans cette région. Le ministère de la Défense du Royaume-Uni a confirmé que les cinq victimes étaient de nationalité britannique.

Un porte-parole des talibans a soutenu dans un message texte envoyé à des journalistes que les insurgés avaient abattu l'hélicoptère et tué les 12 soldats à bord. Les talibans exagèrent souvent le nombre de morts causés par leurs attaques et ont déjà revendiqué à tort la responsabilité d'incidents par le passé.

Il s'agit de l'accident le plus grave à avoir frappé les troupes internationales depuis le 17 décembre 2013, lorsque six soldats américains avaient péri dans l'écrasement d'un hélicoptère.

L'OTAN se prépare à se retirer de l'Afghanistan à la fin de l'année, 13 ans après l'invasion menée par les États-Unis afin de renverser le régime taliban pour avoir protégé Oussama ben Laden et d'autres leaders d'Al-Qaida.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer