Le général Petraeus recommande le dialogue avec l'ennemi

David Petraeus... (Photo: Bloomberg)

Agrandir

David Petraeus

Photo: Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Washington

Le général américain David Petraeus a estimé mercredi que des tentatives devaient être entreprises pour ouvrir un dialogue avec les insurgés talibans en Afghanistan, recommandant aux Etats-Unis d'adopter cette stratégie avec leurs «ennemis».

«Je crois vraiment que vous devez parler aux ennemis», a-t-il déclaré devant un groupe de réflexion conservateur, la fondation Heritage, sans préciser de quels ennemis il parlait.

Mais, «il faut mettre les choses au point. Vous devez savoir à qui parler. Vous devez avoir des objectifs clairs», a-t-il poursuivi.

Le général Petraeus, ancien commandant de la coalition en Irak et artisan de l'amélioration de la sécurité, s'apprête à prendre ses fonctions de commandant des troupes américaines dans les guerres d'Irak et d'Afghanistan.

Il a salué l'initiative du président afghan Hamid Karzaï concernant l'organisation, via l'Arabie Saoudite, de discussions avec les talibans, soulignant également l'existance d'«initiatives locales».

«La clef, c'est d'être sûr que tout est fait en complète coordination et avec le soutien intégral du gouvernement afghan et du président Karzaï,» a-t-il affirmé.

«Si les gens sont prêts à se réconcilier, je crois vraiment que ce serait un pas en avant dans certaines de ces zones dont la situation s'est aggravée au cours de l'année», a-t-il ajouté.

Les commentaires du général Petraeus interviennent au lendemain du deuxième débat télévisé entre les deux candidats à la présidentielle américaine. La notion de dialogue avec les ennemis est un point de discorde entre les deux hommes: le démocrate Barack Obama est plutôt pour, le républicain John McCain contre.

Conscient que ses propos intervenaient dans un climat politique particulier, le général a indiqué qu'il n'entendait pas s'«immiscer dans des questions de politique intérieure».

«Ces derniers jours, a-t-il confié, je marche dans champ de mines et j'essaie ne pas faire de bourde».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer