Allemagne: six Syriens soupçonnés de préparer une «attaque» interpellés

Six demandeurs d'asile syriens, membres présumés de l'organisation État... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Berlin

Six demandeurs d'asile syriens, membres présumés de l'organisation État islamique (EI) et soupçonnés de préparer en Allemagne « une attaque avec des armes ou à l'explosif », ont été interpellés mardi dans plusieurs villes, a annoncé la justice.

Les arrestations ont eu lieu « tôt » mardi lors de perquisitions conduites simultanément dans huit appartements de quatre villes : Cassel (centre-ouest), Hanovre (nord), Essen (ouest) et Leipzig (est), a annoncé dans un communiqué le Parquet de Francfort.

Les six hommes, des demandeurs d'asile syriens âgés de 20 à 28 ans, sont soupçonnés « d'avoir préparé une attaque contre une cible publique en Allemagne avec des armes ou un explosif », selon le communiqué du Parquet.

Selon les éléments actuels de l'enquête, « la planification de l'attaque n'était pas encore achevée », précise le Parquet, qui ne dit pas si des armes ou des explosifs ont été saisis lors des perquisitions.

La justice n'a pas fourni d'éléments sur les cibles potentielles, mais selon la chaîne de télévision publique locale Hessischer Rundfunk et le quotidien Bild, les suspects auraient projeté une attaque contre « le marché de Noël d'Essen », une information que le Parquet n'a pas confirmée.

Selon le quotidien Die Welt, les six hommes, arrivés comme réfugiés de guerre en Allemagne sous de fausses identités, ont été interpellés grâce aux informations fournies par d'autres demandeurs d'asile.

Selon les témoignages fournis par ces réfugiés, les suspects « auraient été actifs en Syrie en tant que combattants de l'EI », écrit Die Welt. L'enquête a par la suite démontré que les six hommes étaient connectés entre eux et partageaient une idéologie islamiste, indique encore le quotidien conservateur.

Environ 500 policiers ont pris part aux opérations.

Les six suspects étaient arrivés dans le pays entre décembre 2014 et septembre 2015, soit en pleine crise des réfugiés. L'Allemagne a accueilli quelque 1,2 million de personnes depuis 2015.

Les autorités sont sur le qui-vive depuis un an et demi en raison de plusieurs attentats islamistes perpétrés ou envisagés dans le pays, notamment celui au camion-bélier revendiqué par le groupe État islamique qui a fait 12 morts en décembre 2016 sur un marché de Noël à Berlin.

Fin juillet, un demandeur d'asile en passe d'être débouté a tué une personne à coups de couteau dans un supermarché et en a blessé six autres, un acte motivé selon la justice par « l'islamisme radical ». Et fin octobre, la police allemande a interpellé un Syrien de 19 ans soupçonné de préparer un « grave attentat » à la bombe.

Les mouvements islamistes potentiellement violents ont connu ces deux dernières années un essor dans le pays. Les renseignements intérieurs estiment à environ 10 000 le nombre d'islamistes radicaux en Allemagne, dont 1600 soupçonnés de pouvoir passer à la violence.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer