Washington approuve la vente de systèmes Patriot à la Pologne

Les batteries sol-air Patriot sont des engins mobiles... (PHOTO ARCHIVES AP/DÉPARTEMENT AMÉRICAIN DE LA DÉFENSE)

Agrandir

Les batteries sol-air Patriot sont des engins mobiles destinés à intercepter des missiles balistiques tactiques, des missiles de croisière et des avions.

PHOTO ARCHIVES AP/DÉPARTEMENT AMÉRICAIN DE LA DÉFENSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Les États-Unis ont approuvé vendredi la vente à la Pologne de systèmes antimissiles Patriot pour un montant de 10,5 milliards de dollars, une décision qui devrait provoquer les critiques de Moscou.

Le contrat concerne quatre radars et stations de contrôle, 16 rampes de lancement et 208 missiles sol-air ainsi que les équipements annexes nécessaires à leur fonctionnement et leur entretien, a annoncé vendredi le ministère américain des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le groupe américain Raytheon, qui fabrique les Patriot, avait présenté les détails de son offre à la Pologne à la mi-octobre.

«Une Europe sûre, capable de prévenir toute menace aérienne, ainsi que toute autre forme d'agression assure la promotion de la paix et la stabilité au sein de l'OTAN et sur le continent européen», ont indiqué des responsables de la diplomatie américaine dans un communiqué.

Le Congrès a 15 jours pour s'opposer à cette vente, mais il est peu probable qu'il le fasse, compte tenu des relations étroites avec cet allié au sein de l'OTAN.

Les batteries sol-air Patriot sont des engins mobiles destinés à intercepter des missiles balistiques tactiques, des missiles de croisière et des avions.

Les États-Unis avaient déployé en juillet une batterie sol-air Patriot en Lituanie, à l'occasion d'exercices de l'OTAN. La Lituanie et ses voisins baltes, la Lettonie et l'Estonie, ont renforcé leur capacité de défense après l'annexion en 2014 de la Crimée par Moscou et le conflit dans l'Est de l'Ukraine.

Le Kremlin, quant à lui, nie toute ambition territoriale et accuse depuis longtemps Washington de raviver les tensions dans sa sphère d'influence historique.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer