Deux attaques simultanées au couteau, à Bruxelles et à Londres

Des militaires ont neutralisé un individu à Bruxelles... (Photo AFP)

Agrandir

Des militaires ont neutralisé un individu à Bruxelles vendredi.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BRUXELLES

Deux agressions au couteau sur des militaires et policiers ont eu lieu au même moment, vendredi après-midi, l'une à Bruxelles, en Belgique, l'autre devant le palais de Buckingham, à Londres.

L'agression au couteau perpétrée vendredi soir dans le centre de Bruxelles contre deux militaires est considérée comme une «attaque terroriste», a indiqué le parquet fédéral belge.

«Nous pensons qu'il s'agit d'une attaque terroriste», a indiqué une porte-parole du parquet. L'assaillant, contre lequel les soldats ont fait usage de leurs armes à feu, «est décédé», a-t-elle ajouté.

L'assaillant a «crié deux fois Allah Akbar» (Dieu est le plus grand en arabe) lors de son attaque au couteau, visant deux militaires, dont l'un a été «légèrement blessé», a précisé la même source.

«Des militaires ont neutralisé un individu», a indiqué le Centre de crise belge sur son compte Twitter, avant que l'on annonce son décès.

Des médias belges ont affirmé que l'assaillant était d'origine somalienne et âgé d'une trentaine d'années.

Le maire de Bruxelles, Philippe Close, a déclaré à la presse qu'il s'agissait de l'acte d'un «individu isolé».

«L'homme a été rapidement neutralisé. Un militaire est blessé à la main», a-t-il ajouté.

L'attaque a eu lieu peu après 20H00 sur un boulevard en plein centre de Bruxelles, à proximité de la Grand Place. Des militaires armés patrouillent depuis plus de deux ans dans de nombreux sites jugés «sensibles» en Belgique, en raison de la menace terroriste.

Attaque à Londres

«L'homme a été interpellé (....) vers 20H35 par des agents (...) devant le palais de Buckingham, en possession d'un couteau. Deux agents ont été légèrement blessés au bras», a indiqué la police dans un communiqué.»

Un homme a été arrêté vendredi après avoir attaqué des policiers devant le palais de Buckingham, la résidence de la reine Elizabeth II à Londres, a annoncé la police.

«L'homme a été interpellé (....) vers 20H35 (19H35 GMT) par des agents (...) devant le palais de Buckingham, en possession d'un couteau. Deux agents ont été légèrement blessés au bras», a indiqué la police dans un communiqué.»

Les policiers, deux hommes, ont été soignés sur place et leur état n'a pas nécessité d'hospitalisation, a-t-on ajouté de même source.

La police n'a pas indiqué si elle considérait cette affaire comme un acte de terrorisme.

Sur les réseaux sociaux, certains intervenants ont cependant affirmé que l'assaillant était armé d'un sabre, et des vidéos postées montraient de nombreuses voitures de police devant le palais, alors que les rues voisines étaient barrées.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer