Incendie à Londres: Theresa May s'excuse pour la gestion du sinistre

L'incendie de la tour Grenfell, survenu la semaine... (PHOTO Tolga AKMEN, archives AFP)

Agrandir

L'incendie de la tour Grenfell, survenu la semaine dernière à Londres, a fait au moins 79 morts.

PHOTO Tolga AKMEN, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

La première ministre britannique Theresa May a présenté mercredi ses «excuses» pour la façon dont les autorités sont initialement venues en aide aux victimes de l'incendie de la tour Grenfell la semaine dernière à Londres, qui a fait au moins 79 morts.

Intervenant à la tribune du Parlement, elle a déclaré: «Le soutien initial qui a été apporté aux familles n'a pas été à la hauteur. Les autorités locales et nationales ne leur sont pas venues en aide de façon satisfaisante au moment où elles en avaient le plus besoin. Je présente mes excuses pour cet échec».

Les rescapés de l'incendie et des habitants du quartier reprochent depuis une semaine à Mme May de n'avoir pas pris la mesure du drame, qui a touché majoritairement des victimes modestes, souvent d'origine étrangère dans cette tour HLM.

Ils lui reprochent de s'être rendue trop tard sur les lieux du drame, de n'y avoir rencontré que des pompiers et policiers, et critiquent les conditions de secours, d'indemnisation et de relogement des personnes qui ont tout perdu.

Vendredi, des survivants de l'incendie, des proches des victimes et des membres de la communauté locale ont envahi la mairie de quartier de Kensington et Chelsea (ouest de Londres), où se trouve la tour, aux cris de «Honte à vous !» et de «Theresa May, il est temps de partir».

En marge d'une manifestation organisée dans le quartier lundi soir, une députée travailliste de Kensington, Emma Dent Coad, avait assuré que «des gens dorment dans leurs voitures et dans des parcs, parce qu'ils ne savent où aller et que personne ne s'occupe d'eux».

Les autorités ont toutefois assuré que des sommes importantes avaient déjà été déboursées pour venir en aide aux survivants du sinistre: des paiements de 500 livres (environ 845 $) en liquide et de 5000 livres (8450 $) en virements bancaires, selon le Grenfell Response Team (GRT), qui coordonne les secours.

Mercredi, le gouvernement britannique a annoncé que 68 appartements de deux, trois et quatre pièces allaient être réservés aux familles rescapées dans le quartier de Kensington, au sein d'un nouvel ensemble de luxe dont la valeur des biens dépasse sur le marché privé 1,5 million de livres pour les plus petits.

Les travaux vont être accélérés pour une livraison à la fin du mois de juillet.

Alors que la colère et la rancoeur ne s'apaisent pas dans le quartier, les obsèques de la première victime de l'incendie, un réfugié syrien de 23 ans nommé Mohammad Alhajali, ont eu lieu mercredi dans une mosquée du quartier de East London, en présence notamment du maire de Londres, Sadiq Khan.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer