• Accueil > 
  • International > 
  • Europe 
  • > Mexique: l'accord de libre-échange avec l'UE est une «grande opportunité», dit Merkel 

Mexique: l'accord de libre-échange avec l'UE est une «grande opportunité», dit Merkel

La chancelière allemande Angela Merkel et le président mexicain... (pohot ALFREDO ESTRELLA, AFP)

Agrandir

La chancelière allemande Angela Merkel et le président mexicain Enrique Peña Nieto ont trinqué lors de leur rencontre.

pohot ALFREDO ESTRELLA, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Mexico

La chancelière allemande Angela Merkel a souligné vendredi que la renégociation de l'accord de libre-échange entre le Mexique et l'Union européenne était une «grande opportunité», au début d'une visite officielle de deux jours au Mexique.

«Nous n'avons pas d'accord global et c'est une grande opportunité», a déclaré la chancelière lors d'une conférence de presse commune avec le président mexicain Enrique Peña Nieto au palais national.

Cet accord de libre-échange, entré en vigueur en 2000, a permis de supprimer progressivement des barrières douanières et a entraîné un accroissement des échanges et des investissements entre le Mexique et l'UE.

Les deux parties ont engagé en 2016 des pourparlers pour dynamiser leurs échanges commerciaux, en modernisant cet accord. M. Peña Nieto a demandé à Mme Merkel son soutien pour que cet objectif «puisse se concrétiser d'ici la fin de l'année», espérant une «augmentation significative» du commerce avec l'UE.

La renégociation doit notamment à inclure le commerce électronique et la propriété intellectuelle.

Le Mexique cherche à diversifier ses partenaires commerciaux face à l'incertitude qui pèse sur sa relation avec les États-Unis depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump.

La visite de la chancelière allemande au Mexique vise aussi à amplifier les liens économiques entre l'Allemagne et le Mexique. Leurs échanges ont atteint 17,8 milliards de dollars en 2016.

«L'Allemagne est le premier partenaire économique européen», a rappelé le président mexicain.

La chancelière a salué «l'engagement fort pour le libre-échange» de M. Peña Nieto, dans une critique à peine voilée de l'attitude protectionniste de Donald Trump.

Le président américain a lancé la renégociation du traité de libre-échange nord-américain (ALENA), qui réunit les États-Unis, le Canada et le Mexique depuis 1994, le jugeant trop favorable à son voisin du Sud.

De nombreuses entreprises allemandes, dont des constructeurs automobiles, sont implantées au Mexique et profitent de cette porte d'entrée au marché nord-américain, qui les dispense de taxes douanières.

Mme Merkel a demandé à ce que les intérêts des entreprises allemandes soient pris en compte lors de la renégociation de ce traité «qui devrait débuter en août» selon M. Peña Nieto.

L'investissement direct allemand au Mexique a atteint 2,4 milliards de dollars l'an dernier, derrière les États-Unis et l'Espagne.

«Nous avons tous intérêt à ce que le Mexique et les États-Unis coopèrent bien», a souligné la chancelière.

Mme Merkel, qui voyage avec une délégation d'entrepreneurs, s'était rendue précédemment en Argentine.

Elle participera samedi à un forum économique à Mexico avant de regagner l'Allemagne.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer