Manchester: la police procède à une explosion contrôlée

La police s'est rendue mercredi dans le nord... (PHOTO AP)

Agrandir

La police s'est rendue mercredi dans le nord de Manchester, pour y arrêter une femme qui serait liée à l'attentat de lundi.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Londres

La police a annoncé qu'elle avait procédé jeudi, dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Manchester, à une explosion contrôlée lors d'une perquisition dans le sud de la ville.

Dans un communiqué, la police de Manchester, dans le nord-ouest de l'Angleterre, a indiqué qu'elle était intervenue dans les premières heures de la journée de jeudi à une adresse située dans le sud de la ville.

«Ce matin, nous avons effectué une perquisition à une adresse dans le quartier de Moss Side, au cours de laquelle une explosion contrôlée a été effectuée», a indiqué la police.

«Cette perquisition est liée à l'attentat de lundi contre la Manchester Arena», déclare le communiqué, qui précise que «l'enquête progresse rapidement».

L'attentat, commis à l'issue d'un spectacle de la chanteuse pop Ariana Grande, a fait 22 morts et 64 blessés.

«À ce stade, six hommes et une femme ont été arrêtés en liaison avec l'enquête et sont en garde à vue pour être interrogés», indique la police de Manchester.

De plus, le père et le frère de l'auteur de l'attentat suicide, un Britannique d'origine libyenne, ont été arrêtés en Libye.

La septième arrestation effectuée par la police britannique a eu lieu mercredi à Nuneaton, une ville du centre de l'Angleterre, alors que les six précédentes avaient toutes été effectuées dans la région de Manchester.

Lors de la cinquième arrestation, qui s'est produite à Wigan, dans la banlieue de Manchester, la police a maîtrisé un homme en pleine rue et le quartier a été bouclé.

Soufiane Hamdadou, propriétaire d'un restaurant voisin, a raconté qu'il avait vu dans la rue des policiers munis d'armes automatiques et le visage masqué.

«J'ai entendu des cris, j'ai regardé par la fenêtre et j'ai vu un homme qui était jeté au sol», a-t-il dit.

«C'était la police, ils étaient armés et portaient des cagoules», a déclaré ce témoin. «Ils ont encerclé l'homme et l'ont emmené».

«L'homme avait un sac rouge, la police a bouclé tout le quartier et a placé le sac de l'autre côté de la rue. Un homme en tenue blanche de la police scientifique était en train de l'examiner», a encore rapporté le témoin.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer