Fin d'une importante opération policière à la Gare du Nord

En l'espace de quelques minutes, les autorités ont... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

En l'espace de quelques minutes, les autorités ont commencé à évacuer la station entière.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Raphael Satter
Associated Press
Paris

Des policiers ont afflué en grand nombre à la Gare du Nord à Paris, en toute fin de soirée, lundi, évacuant les passagers des plateformes et bouclant le secteur.

L'opération, dont la nature demeure encore incertaine, aurait duré environ trois heures.

La porte-parole de la police de Paris, Johanna Primevert, a déclaré à l'Associated Press que l'opération visait à «lever le doute» et s'était conclue sans arrestation. Elle n'a pas voulu préciser ce qui l'avait déclenchée.

Dans un bref message sur Twitter, la Préfecture de police de Paris avait d'abord simplement indiqué que les services de police menaient des «vérifications». Selon plusieurs médias français, des vérifications auraient été menées pour possiblement trouver des personnes recherchées par la police.

Un employé de la gare a indiqué que l'opération visait principalement un train en provenance de Valenciennes, dans le nord de la France.

Les policiers ont commencé à débarquer dans la gare un peu après 23h locales, et ont demandé où se trouvait le train en provenance de Valenciennes, selon cet employé, qui ne pouvait être identifié publiquement. Le personnel a dirigé les policiers vers la plateforme 10, où un nombre croissant d'agents ont afflué rapidement.

En l'espace de quelques minutes, les autorités ont commencé à évacuer la station entière, a indiqué l'employé.

Vers 1h30, l'opération semblait sur le point de se conclure, les policiers tout juste derrière le cordon de sécurité ayant commencé à ramasser leur équipement.

Vers 2h, la Préfecture de police de Paris a annoncé sur Twitter la «fin des vérifications (et un) retour progressif à la normale».

Les rues environnantes ont été bouclées par la police.

La Gare du Nord est le terminus de plusieurs lignes de train régionales et nationales, de même que du train Eurostar en provenance de Londres.

Dave James Philipps, un consultant en technologies de 39 ans originaire de Londres, a raconté qu'il descendait du dernier train en provenance de la capitale britannique lorsqu'il a vu des policiers arriver par dizaines dans la gare.

Selon M. Philipps, les policiers ont ordonné aux personnes présentes d'évacuer les lieux. D'autres policiers arrivaient en renfort alors que les passagers étaient évacués. Il a aussi vu des autocars de police et des véhicules banalisés arriver en trombe sur la rue.

Des vidéos et des photos publiés sur les réseaux sociaux montraient une imposante présence policière dans la gare.

Une femme à la gare a relaté avoir été séparée de ses enfants lors de l'opération, et a décrit une scène chaotique.

La femme, qui n'a voulu donner que son prénom, Vanessa, a affirmé que ses enfants étaient demeurés à l'intérieur de la gare, alors qu'elle en était sortie. Elle a soutenu que les policiers lui demandaient de se tenir à l'écart et lui avaient dit qu'il y avait des «personnes suspectes» à l'intérieur.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer