Un opposant à Poutine aspergé de colorant, soigné pour une brûlure

«Shrek 2 : désormais borgne», a écrit Alexeï... (PHOTO NAVALNY.COM)

Agrandir

«Shrek 2 : désormais borgne», a écrit Alexeï Navalny sur son blog.

PHOTO NAVALNY.COM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Moscou

Le principal opposant à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, a dû subir des soins à l'hôpital après avoir été aspergé d'un colorant vert qui lui a infligé une brûlure à un oeil, a-t-il annoncé sur les réseaux sociaux.

«Shrek 2 : désormais borgne», a-t-il écrit sur son blogue en publiant une photo le montrant le visage couvert d'un liquide vert, un oeil à demi-fermé.

«À l'hôpital, ils ont écrit «Brûlure chimique à l'oeil droit». C'est assez désagréable: c'est dur à anesthésier, mon oeil brûle du feu de l'enfer et je ne peux pas encore l'ouvrir», a-t-il ajouté.

Sa porte-parole, Kira Iarmych, a indiqué à l'agence de presse russe Interfax que M. Navalny était parti à l'hôpital après avoir été aspergé d'un liquide qui lui a abîmé la pupille et la cornée devant un immeuble du centre d'affaires de Moscou.

«Une ambulance est venue. Ils ont regardé mon oeil et m'ont dit que je partais à l'hôpital (...) Ca a l'air drôle mais ça brûle», avait plus tôt indiqué Alexeï Navalny sur Twitter.

L'opposant numéro un à Vladimir Poutine avait déjà été aspergé en mars de ce liquide vert, un antiseptique utilisé en médecine en Russie, lors d'un déplacement à Barnaoul, en Sibérie. Il avait alors réagi avec humour, appelant ses partisans à se peindre le visage en vert par solidarité.

De tels incidents visant des opposants, généralement sans gravité, sont de plus en plus fréquents en Russie. M. Navalny avait aussi été entarté par un inconnu fin février, un sort qu'a subi l'ancien Premier ministre et dirigeant du parti d'opposition Parnas Mikhaïl Kassianov

Alexeï Navalany, qui a organisé une vaste manifestation contre la corruption ayant rassemblé des dizaines de milliers de personnes à Moscou le 26 mars, fait figure de principal opposant au Kremlin. Il avait été condamné à 15 jours de détention pour l'organisation de ce rassemblement et a été libéré le 10 avril.

L'avocat de 40 ans a par ailleurs annoncé son intention de participer à l'élection présidentielle en 2018.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer