Les Pays-Bas opposés à la visite d'un ministre turc

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu.... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
La Haye

Le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Bert Koenders, a clairement fait savoir que la venue de son homologue turc pour assister à un rallye en faveur du référendum sur le renforcement des pouvoirs présidentiels turcs n'était pas souhaitée.

«Les Pays-Bas assument la responsabilité de l'ordre public et la sécurité des citoyens néerlandais, personne d'autre. Les Pays-bas ne veulent pas par conséquent que cette (visite) ait lieu», a souligné le ministre dans une déclaration.

Bert Koenders visait le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, dont la présence samedi à un rallye à Rotterdam a été annoncée pour soutenir le référendum sur le renforcement des pouvoirs présidentiels, une réforme souhaitée par l'actuel président Recep Tayyip Erdogan.

«Nous ne participerons pas à la visite d'un responsable gouvernemental turc qui veut mener une campagne politique pour le référendum. Par conséquent, nous ne coopérerons pas. Aucun des moyens habituels fournis pour une visite ministérielle ne seront accordés», a encore précisé le ministre néerlandais, en indiquant qu'il s'était entretenu un peu plus tôt dans la journée avec le ministre turc.

Le maire de Rotterdam, Ahmed Aboutaleb, avait annoncé dès mercredi que le rassemblement avait été annulé, indiquant que le gérant de la salle où devait avoir lieu l'événement n'était plus disponible.

Le référendum turc aura lieu le 16 avril.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer