Côte d'Azur: nombreux blessés légers dans un mouvement de panique

L'incident a eu lieu à Juan-les-Pins, sur la Côte... (Photo Wikimedia Commons)

Agrandir

L'incident a eu lieu à Juan-les-Pins, sur la Côte d'Azur.

Photo Wikimedia Commons

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
JUAN-LES-PINS

De nombreuses personnes ont été légèrement blessées dimanche soir à Juan-les-Pins, sur la Côte d'Azur (sud-est de la France), à la suite d'un mouvement de panique dû à la crainte d'un attentat, ont indiqué les pompiers.

Les victimes ont été prises en charge sur place par les pompiers, qui se refusaient à communiquer un bilan précis en début de nuit.

L'incident est survenue à Juan-les-Pins, sur la commune d'Antibes, dans le quartier de la Pinède, connu pour son festival international de jazz et ses bars de nuit.

Selon la radio locale France Bleu Azur, la panique aurait été provoquée par l'explosion de pétards jetés depuis une voiture. Cette radio évoque un bilan de 40 blessés, par des pétards jetés depuis une voiture.

Des témoignages ont aussi évoqué une voiture dont le moteur aurait fait des bruits ressemblant à l'explosion de pétards.

Les policiers ont commencé à visionner les images de vidéo-surveillance pour tenter de déterminer la cause de l'incident.

Le mouvement de panique a poussé des clients attablés en terrasse à se réfugier à l'intérieur des établissements. Le quotidien local Nice-Matin a mis en ligne des photos et des vidéos présentant des scènes sur lesquelles les tables de restaurant sont renversées.

Le journal cite des témoins parlant d'un mouvement de foule venu de la plage qui aurait, par crainte d'un attentat, semé la panique dans ce quartier de nuit.

Un témoin a raconté à l'AFP avoir «vu beaucoup de gens courir» dans un «mouvement de foule dû à la panique» qui a fait selon lui «des dizaines de blessés légers».

Les victimes ont été prises en charge par «de nombreux pompiers et ambulances», et «la police a bouclé le centre-ville», a déclaré ce témoin. «J'ai vu des terrasses dévastées, des chaises renversées et des restaurants ouvrir pour accueillir les blessés», a-t-il dit.

Le 14 juillet, jour de la fête nationale française, un attentat jihadiste, revendiqué par l'organisation État islamique (EI), a fait 85 morts et plus de 400 blessés à Nice, une ville située non loin de Juan-les-Pins.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer