Attentat d'Ansbach, en Allemagne: l'auteur avait un passé de djihadiste

Photo tirée de l'hebdomadaire officiel de l'EI Al-Nabaa montrant... (Al-Nabaa / via AP)

Agrandir

Photo tirée de l'hebdomadaire officiel de l'EI Al-Nabaa montrant Mohammad Daleel, le Syrien qui s'est fait exploser dimanche en Allemagne.

Al-Nabaa / via AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BEYROUTH

Le Syrien qui s'est fait exploser dimanche près d'un festival de musique dans le sud de l'Allemagne au nom du groupe État islamique (EI) avait une longue trajectoire de djihadiste, rapporte l'hebdomadaire officiel de l'organisation extrémiste.

Selon al-Nabaa, il était originaire de la ville d'Alep, dans le nord de la Syrie, et s'est «très tôt» rapproché des mouvements djihadistes, rejoignant d'abord pendant plusieurs mois l'État islamique d'Irak (EII), un groupe formé en 2006 par Al-Qaïda en Irak et d'autres groupes djihadistes.

Il retourne par la suite en Syrie où il fait profil bas pour ne pas se faire repérer par les services de renseignement du régime de Bachar al-Assad.

Quand le conflit en Syrie éclate en 2011, il va former, selon al-Nabaa, une cellule armée avec des amis, s'attaquant aux forces du régime à l'aide d'engins explosifs, et combattre avec plusieurs groupes rebelles, avant de rejoindre les rangs du Front Al-Nosra, à l'époque prolongement en Syrie de l'EII.

Il sera blessé à Alep et quittera le pays pour être soigné en Europe.

La publication de l'EI affirme que, depuis l'étranger, l'homme va suivre de près les activités en Syrie du groupe djihadiste État islamique en Irak en au Levant (EIIL) qui prendra le nom en 2014 d'État islamique (EI).

Suivant les appels du chef de l'EI Abou Bakr al-Baghdadi à combattre les «Croisés» sur leurs terres, il va commencer à préparer minutieusement une attaque de grande ampleur en Allemagne, selon al-Nabaa qui précise qu'avant de passer à l'acte, l'homme avait enregistré un message vidéo pour exposer clairement ses intentions et ne pas être désigné comme un déséquilibré mental.

Les autorités allemandes l'ont présenté comme un Syrien de 27 ans, débouté de sa demande d'asile. Il avait effectué plusieurs séjours en hôpital psychiatrique.

Le Syrien est décédé dans l'explosion de son engin rempli de pièces métalliques devant un café-restaurant d'Ansbach qui a fait 15 blessés, dont quatre dans un état grave.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer